Hakeshet n°45 – Sep 2013 – Sommaire


Ha-Keshet 2013-09

n°45
Sep 2013

Éditorial par Florence Ohayon

(1 )Changement de Rabbin

  1. Mon départ par Mr Edmond Beldheb
  2. Le nouveau rabbin par Mr Samuel Sandler

2. Commémorations

  1. 90 ème anniversaire de la promesse des EEIF (26 Mai 2013)
  2. Plaque à la mémoire de Jonathan, Gabriel et Arie Sandler (11 juillet 2013)
  3. Remise de la légion d’honneur à Mr Samuel Sandler
  4. Cérémonie des déportés (28 avril 2013) par Florence Ohayon
  5. Journée de la Déportation (28 avril 2013) par Véronique Lévy
  6. Une poupée à Auschwitz par Moshe Schulstein
  7. Le 90ème anniversaire des EEIF par le Centre National des EEIF

5. Fêtes de fin d’année :

  1.  Fête de l’Oulpan : la chorale
  2. Maccabiades

7. Témoignages

  1. Mon Alya par Ruben Benhamou
  2. Hommage à Colette Dray par Rose Halber
  3. Retour d’Algérie par Marcel Benichou

8. Événements à venir

  1. Vers un nouveau magazine par la Rédaction

Pour un nouvel HaKeshet


Voici le projet du nouvel HaKeshet, tel que certains d’entre vous l’ont lu dans sa version papier, parue début septembre. Des idées sont lancées, et , si vous en êtes d’accord, elles seront mises en pratique, ou pas. Dites-nous celles qui sont à conserver, celles qui sont à oublier, celles qui doivent mûrir, et… celles que nous avons oubliées.Ha-Keshet 2013-09_Page_01

Vous pouvez nous dire tout ça sous forme de commentaires en fin d’articles, lisibles par tous, ou par un mail à la rédaction : newkeshet@120ans.eu.

Nous comptons sur vous…

AB/EB/DF/VL/FO

1.    HA-KESHET AUJOURD’HUI

Ha Keshet existe déjà sous sa forme actuelle depuis quarante-deux numéros. Comme la plupart des journaux d’associations animés par des bénévoles, chaque numéro se prépare dans l’urgence, et bien sûr au dernier moment.

Comme ses congénères, il souffre de périodicité aléatoire, mais il a l’avantage d’être neutre pour le budget de l’ACIV puisque financé par de la publicité générée par une société extérieure.

La rentrée 2013 sera pour Versailles une période de changement, avec notamment l’élection d’un nouveau président, et l’arrivée d’un nouveau rabbin, après le départ de M. Beldheb que nous saluons chaleureusement. Il était donc naturel de penser également à HaKeshet pour optimiser quelque peu son mode de fonctionnement et bonifier son contenu.

2.    LE FUTUR Ha-KESHET

Cible

Le lectorat actuel est composé quasi exclusivement de membres de l’ACIV, auxquels s’ajoutent quelques mairies, quelques associations juives, et quelques amicales (judéo-chrétienne, judéo-musulmane) auxquelles est donnée la possibilité d’écrire.

A ce lectorat historique pourraient être ajoutées des communautés juives environnantes (Yvelines, Hauts de Seine, voire même Paris).

Lire la suite

Un Nouveau Nom pour HaKeshet ?


Comme vous le savez sans doute, Keshet signifie « arc ». Le nom du magazine de Versailles est donc « L’arc ».

La plupart d’entre nous ignorons l’historique de ce nom, mais il a probablement une signification pour certains. Si le magazine doit avoir une nouvelle jeunesse, peut-être est-il judicieux de commencer par son nom.

– Ce nom doit-il être conservé ?

– Doit il être un nom français plutôt qu’hébraïque ?

– S’il doit changer, quel nom proposez-vous ?

D’après un premier sondage qui n’a rien de scientifique, il semble que les avis sont partagés.

Alors ?

Quel nom ? איזה שם

A vos méninges…

DF

Bonne Année 5774


Ha-Keshet 2013-09_Page_01par Florence Ohayon

Avec cette année, les fêtes de Tichri qui débutent très tôt, nous vous souhaitons, dés à présent, à toutes et à tous, une bonne année 5774, « douce comme le miel » selon la coutume.

Cette nouvelle année sera riche en évènements :

Tout d’abord, l’arrivée d’un nouveau rabbin au sein de notre communauté constitue naturellement l’évènement principal de l’année à venir : Comme annoncé, Mr Arié Toledano, notre nouveau rabbin prendra ses fonctions le 1er Septembre.

En septembre, pendant les fêtes de Tichri, il sera assisté de Mr Beldheb, afin d’assurer la transition de façon harmonieuse.

C’est la raison pour laquelle, nous avons choisi d’illustrer la couverture de ce numéro de Hakeshet par les photos de nos 2 rabbins :

Mr Edmond Beldheb, tout d’abord, que nous remercions chaleureusement pour avoir accompagné l’évolution de notre communauté pendant 29 ans : les offices, les cours, l’éducation juive des enfants, les joies, les peines… Nous lui souhaitons bonne chance dans sa nouvelle vie en Israël.

Mr Arié Tolédano, à qui nous souhaitons la bienvenue et beaucoup de courage car nos attentes sont immenses.

Ensuite, il convient de noter d’ores et déjà, que la moitié des sièges du Conseil seront renouvelés lors de la prochaine Assemblée Générale en décembre 2013.

7 nouveaux membres viendront apporter leurs idées et leurs motivations.

Les modalités seront précisées en temps utile, mais pour se présenter, il suffit d’avoir acquitté sa cotisation et de rédiger une « profession de foi », qui sera publiée.

Enfin, un nouvel Hakeshet est en préparation.

Pour en savoir davantage, rendez-vous dans les dernières pages de ce numéro.

Bonne lecture

FO

NB : il est à noter que des travaux de réfection ont lieu dans le logement de fonction du Rabbin, pendant les mois d’Août et Septembre.

Pendant cette période, Mr Toledano occupe avec sa famille les salons du 1er étage ainsi que le Stam café.

C’est la raison pour laquelle ces lieux sont fermés jusqu’au 6 octobre.

Mon départ


par le Rabbin Edmond BELHDEBHa-Keshet 2013-09_Page_01

Depuis 29 ans que j’exerce la fonction de  Rabbin de la Communauté de Versailles dans laquelle j’ai créé des cours de pensée juive, ainsi que des cours post bar-mitsvah, où je me suis investi au début avec la jeunesse (j’ai formé une équipe de foot du talmud Torah, et  organisé des sorties, j’ai également tenté d’améliorer les offices en montant une chorale enfants. Les offices de  Bar-Mitsvah ont été améliorés en introduisant la musique (orgue et violon).

Je tiens à remercier tous les présidents qui m’ont accompagné dans ma carrière parfois difficile, je remercie également les membres de la Communauté, les amis du matin avec lesquels nous sommes arrivés à maintenir minian depuis plus de dix ans, même si c’est plus difficile aujourd’hui, car beaucoup n’ont plus la possibilité d’être présents pour différentes raisons. J’ai essayé d’introduire les chants de Schlomo CARLEBACH pendant les offices, et avec Philippe GOLDMAN on a instauré un cours tous les lundis matins, qui n’a pas duré pour des circonstances diverses.

J’ai une pensée particulière pour Simon Amzalleg, mon complice du Talmud Thorah, avec lequel, tous les dimanches matins, nous avons enseigné à des centaines d’enfants les premiers rudiments d’hébreu et transmis j’espère, le plaisir d’étudier la Thorah.

Je remercie tous les responsables de l’amitié judéo-chrétienne, en l’occurrence le père DE BROGLIE et le père HOFFMAN, avec lesquels on a pendant quelques années organisé des cours œcuméniques dans la Communauté de Maurepas. Et ici dans la Synagogue de Versailles, des cours œcuméniques de Bible, avec comme responsable Monsieur OUAZAN.

Par ailleurs, je remercie aussi vivement le Président des Musulmans de Versailles, Monsieur Mohamed OULKEROUBl avec lequel j’ai tissé des relations fraternelles.

La fonction de Rabbin bien qu’agréable n’est pas simple, car la Communauté est disparate et par conséquent, il faut être à l’écoute de chacun (ce qui peut être parfois anti-rabbinique, mais on a toujours surmonté les obstacles).

Je souhaite à mon collègue, le Rabbin Arié TOLEDANO, hatslakha

En ce qui me concerne, je vais appliquer le lekh lekha (aller vers soi).

Je me rends si D. veut en ISRAËL à Ashkelon, et pour tout contact : sarah.belhdeb@yahoo.fr

 

Comment avons-nous choisi notre nouveau rabbin ?


Ha-Keshet 2013-09_Page_01par Samuel Sandler

Comment avons-nous choisi notre nouveau rabbin ?

A l’occasion des fêtes de Tichri , la communauté de Versailles accueillera son nouveau rabbin M. Arié Toledano .

Quelle a été la procédure de recrutement ?

C’est le sujet des quelques lignes qui vont suivre.

02-Hakeshet-Aout 2013-Arrivée ToledanoLa communauté de Versailles est rattachée au Consistoire Central depuis 1905.

C’est donc dans le respect des règles émises par cette institution que l’engagement s’est opéré.

Dans un premier temps,  un courrier a été adressé au GR de France, précisant  la vacance attendue du poste de rabbin de Versailles.

Le GR de France a alors procédé à l’ouverture d’un concours adressé à l’ensemble du corps rabbinique. L’exigence pour les candidats d’être diplômé de l’Ecole rabbinique était requise .

Sept CV répondants aux critères de sélection, ont été transmis à l’ACIV.

Deux commissions ont analysé les candidatures.

La première commission était une  émanation des membres élus de conseil d’administration de l’ACIV .

La seconde était une commission consistoriale réunissant des Grands Rabbins, Rabbins et présidents de communautés. Travaillant sur une adéquation entre les candidats et la description du profil du poste à pourvoir, son avis est purement consultatif.

Le résultat de l’analyse de ces deux commissions coïncidait en tout point .

Celui-ci a été proposé au membres du conseil d’administration de l’ACIV .

Après approbation, quatre candidats ont fait l’objet d’une invitation à se présenter à la communauté à l’occasion d’un Shabbat.

A l’écoute de la communauté, le bureau de l’ACIV, après un vote , a finalisé sa sélection .

Consécutivement, contact a été pris avec M. Le rabbin Arie Tolédano et son contrat finalisé.

Lettre ouverte à M. Edmond Beldheb, Rabbin à Versailles


Ha-Keshet 2013-09_Page_01par Samuel Sandler

Cher Edmond,

A la fin du mois d’Elloul ton ministère à Versailles arrivera à son terme . Ton temps sera alors consacré à la préparation de ton Alya.

Avec  ton départ, c’est une page de l’histoire de la communauté de Versailles qui se tourne.

Rabbin à Versailles  depuis une trentaine d’années, nous nous connaissons en fait depuis 45 ans.

C’était rue Vauquelin , au Séminaire Israëlite de France. Tu étais alors élève de cette institution , moi étudiant à la faculté des Sciences de Paris .

Le hasard a voulu que nous passions le mois d’aout 1969 ensemble à Riccione , aux relais Juifs . Tu étais chargé de l’encadrement religieux.

Après avoir exercé ton rabbinat à Caen pendant une dizaine d’années, tu as postulé à Versailles, où nous nous sommes retrouvés en 1986 .

De la conduite de tes offices et de l’écoute de tes sermons , deux personnalités émergent , Shlomo Carlebach pour la musique , Rav Dessler pour la pensée . Fort de leur exemple et de leur précepte attaché au consensus , tu as su ces années durant, maintenir la cohésion de  la communauté .

Face aux différents problèmes qui t’étaient soumis, tu as toujours su choisir  la voie de la pondération dans le respect de la halacha .

Tes interventions quotidiennes à la fin de l’office du matin en est une parfaite illustration. En se référant aux grands décisionnaires contemporains, avec ton esprit d’ouverture et de bon sens ,tu recentres la pratique religieuse courante face aux débordements de zélateurs pas toujours très érudits.

Tu as toujours était prudent face au Minhag (coutume ) et tu ne manquais pas de rappeler  que Minhag et Guehinome ( enfer) étaient constitués des mêmes lettres.

Permets moi de rappeler que lorsqu’il t’arrivait de ne plus te souvenir de la référence de telle ou telle pratique religieuse tu disais d’une voix émotive empli de piété filiale : « mon  père m’a enseigné…. »

A l’exemple de tes maitres le GR Henri Schilli , le GR Ernest Guggenheim, le GR Emmanuel Chouchena, le Rav Chaykin, le Rav Joseph Siboni, tu as toujours été sûr de ton judaïsme  et nul besoin d’en rajouter .

Cher Edmond , toute la communauté se joint à moi pour te souhaiter une Alya pleinement réussie entouré des tiens dans cette terre d’Israël que tu aimes tant ..

Behatlaha

90 ème anniversaire de la 1ère promesse des EEIF, le 26 mai 2013


Ha-Keshet 2013-09_Page_01Par Florence Ohayon

En 1923, inspiré par des scouts protestants, Robert Gamzon, âgé de 17 ans, souhaite créer un mouvement de scouts juifs.

Le 27 mai 1923, 7 jeunes juifs accompagnés de leurs chefs Robert Gamzon (castor soucieux) et André Kisler Rosenwald (cigogne souriante) font leur promesse dans la synagogue de Versailles et deviennent ainsi la 1ère patrouille des Eclaireurs Israelites de France.

Ce jour là, sont réunis dans la synagogue, les 3 piliers du mouvement des EIF : scoutisme, judaïsme et citoyenneté : la patrouille se définit déjà comme scoute (uniforme, totémisation…), le Grand Rabbin Maurice Liber (de la synagogue de La Victoire) est présent et le drapeau tricolore est posé sur la teba alors que les garçons promettent de :

–        Servir Dieu, le judaïsme et la France

–        Rendre service en toute occasion

–        Obéir à la loi de l’éclaireur

22-Hakeshet-Aout 2013-5 mai -90 eme anniversaire de la 1-re promesse des EIFF 2Pour commémorer le 90ème anniversaire de cette 1ère promesse, environ 250 EI venus de nombreuses unités d’Ile de France, se sont réunis, le dimanche 26 mai 2013 devant la synagogue en présence des autorités politiques, religieuses et du conseil de l’ACIV au cours d’une cérémonie organisée par Béatrice Boukris du « QG » des EI.

Le Maire de Versailles, Mr François de Mazières, a rappelé que « Versailles est la ville du scoutisme », Samuel Sandler, président de l’ACIV a quant a lui insisté sur le rôle essentiel des EI pendant l’occupation, notamment de leur action dans la lutte armée.

Nous avons ainsi appris que non seulement les EI ont créé « La sixième », un réseau clandestin de sauvetage d’enfants, mais qu’ils ont également formé la compagnie Marc Haguenau, intégrée à l’unité de l’Armée Secrète « maquis de Vabre ».

Ils ont ainsi participé à la libération de Castres le 21 Aout 1944.

Samuel Sandler a également raconté que dans le restaurant tenu à Limoges par ses parents pendant l’occupation, se tenaient des réunions clandestines, notamment des EI et que JP Bader y fabriquait des faux papiers.

Lire la suite

Inauguration au cimetière de la plaque à la mémoire de Jonathan Sandler et ses 2 fils le 11 juillet 2013


Ha-Keshet 2013-09_Page_01Ce jeudi-là, sous une chaleur accablante une plaque a été inaugurée dans le cimetière Pershing de Versailles pour honorer la mémoire de Jonathan Sandler et ses 2 fils Gabriel et Arié.

Ils sont enterrés à Jérusalem mais Jonathan a marqué sa présence à Versailles, comme l’a rappelé le rabbin Beldheb. C’est avec émotion que nous avons entendu les prières récitées par le grand rabbin 32-Hakeshet-Aout 2013-7 juillet -Sandler Plaque Cimetiere- 11 juillet2013Goldmann. La famille Sandler était entourée par la communauté de Versailles, et des représentants des autorités civiles et religieuses.

Remise de la légion d’honneur à Samuel Sandler le 11 juillet 2013


Ha-Keshet 2013-09_Page_01Dans les jardins somptueux de la préfecture de Versailles, Samuel Sandler a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains de Benoit Hamon, Ministre délégué chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation.

35-Hakeshet-Aout 2013-7 juillet- Sandler legion d'honneur Sandler -2Au cours de cette cérémonie, son parcours et celui de ses parents ont été rappelés. Le Ministre a souligné sa foi compatible avec la laïcité de la République, son engagement communautaire depuis 30 ans et sa dignité dans la tragédie qui l’a frappé.