L’Unesco « coupe temporairement » les liens du peuple juif avec la Terre Sainte

Unesco

France 3

Par Dov Fitoussi

Nous vivons une époque formidable ! La démocratie, comme chacun sait, est le choix du plus grand nombre. Et l’Histoire dans tout ça ? Quoi l’Histoire ? De quoi parlez vous ? Si une majorité décide noir, c’est noir, point ! On a vu ce principe déjà s’appliquer régulièrement dans des enceintes internationales, et établir ainsi ce que beaucoup appellent le « droit international ». Un diplomate avait d’ailleurs brocardé cette majorité automatique en disant que si un pays de cette « majorité » proposait une résolution stipulant que la Terre était plate et que c’étaient les Juifs qui l’avaient aplatie, cette résolution passerait haut la main ! Dire que l’Histoire n’est pas soluble dans cette « démocratie » est tout simplement réactionnaire !

*** Articles de Dov Fitoussi ***

Enfin, direz-vous, il reste l’Unesco, organisation internationale, où sont censés prévaloir le dialogue, l’éducation et la culture, pour favoriser la paix entre les peuples. Justement, une exposition culturelle, organisée de longue date entre les experts de l’Unesco et le centre Simon Wiesenthal, intitulée « Le Peuple, le Livre, la Terre: la relation de 3.500 ans du peuple juif avec la Terre Sainte », devait se tenir à Paris fin Janvier, dans les locaux de l’organisation. Tout était prêt, les quarante huit panneaux disposés dans une salle de l’organisation, une annonce sur le site officiel (voir ci-dessous), bref,  il ne restait plus qu’à ouvrir les portes.

i24news

Hélas, c’était compter sans la « démocratie automatique » évoquée plus haut. Une relation de 3500 ans ? Quelle relation ? Entre qui et qui ? Vingt deux pays de la ligue arable siégeant à l’Unesco ont aimablement adressé une lettre à la Directrice exprimant leur inquiétude face à « cette politisation manifeste des thèmes de l’exposition qui porte un tort certain aux pourparlers de paix en cours ». Que valent trois mille cinq cent ans d’Histoire face à une majorité automatique qui tente par tous les moyens d’inventer pour cette terre un autre lien qu’entretient, c’est cette majorité qui vous le dit, un peuple fraîchement apparu il y a cinquante ans. Que cette exposition ait été préparée avec la participation des experts de l’Unesco n’y changera rien.

De toute façons, comme l’Unesco le dit dans son communiqué, il y aura le 27 Janvier une commémoration de la Shoah. Alors que veut-on de plus ? N’est ce pas déjà assez ?

Les quarante huit panneaux, qui devaient symboliser l’ouverture à la culture, sont désormais dans une salle bouclée à double tour et interdite d’accès. Au fait, culture, ça rime avec ouverture ou fermeture ? Demandez donc à Madame Irina Bokova* ! DF♦

* Directrice générale de l’Unesco

Pour en savoir plus:

Publicités

5 réflexions sur “L’Unesco « coupe temporairement » les liens du peuple juif avec la Terre Sainte

  1. Pingback: Un écrivain arabe écrit à la Directrice de l’Unesco | h@keshet

  2. Cher Dov, je crains de ne pas être aussi  » optimiste  » que toi. Ou les reactions négatives sont assez vives pour que Mme Bukova revienne sur sa décision et l’exposition se fait même avec retard à l’UNESCO ou la polémique retombe sous la force de la  » démocratie aurtomatique « et l’expo s’endort dans son coffre.

    J'aime

  3. trés instructif et très……secret Seait-il possible d’exposer ces panneaux ailleurs ans l’aval « international » une salle d’expo moins engagée

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s