Le Birobidjan, pays où la langue officielle est le yiddish

Birobidjian1Par Eva Naccache

Birobidjan est le nom d’une ville ; par extension la région. C’est un Oblast, c’est-à-dire une Division territoriale administrative. La ville est située sur la rive gauche du fleuve Amour (en russe : amour = boueux) entre les affluents : Biro et Bidjan.

C’est un territoire juif autonome de 36 000 km2 ; sa langue officielle est le yiddish

Ce territoire se situe à 4 000 km de Moscou pour les Russes ; à 5 000 km pour ses habitants. Choisissez !

Un peu d’histoire : Odessa en 1905

Lors d’un terrible pogrom, quatre-cents juifs perdront la vie, trois-cents seront blessés, mille six-cents logements et magasins seront détruits (chiffres officiels donnés pour ce pogrom, …à multiplier par deux ou trois).

Chez les paysans et dans les schtetls*, la misère est terrible ; l’agitation gronde.

En 1917, quand la révolution éclate, beaucoup de juifs participent au mouvement. Dans son livre « la famille Moskat », Bashevis Singer propose une explication : la doctrine communiste prêche l’égalité entre les citoyens ; et également, à chacun selon ses besoins ; cela ressemble à la promesse des temps messianiques tant espérés.

De plus une déclaration officielle proclame l’égalité et la souveraineté des peuples de Russie ; les juifs sont reconnus comme une nationalité au sein de l’URSS.

En 1920, on essaie de supprimer les petits métiers exercés traditionnellement par les juifs comme contraires à l’esprit de la révolution : on les pousse vers l’agriculture.

Peu de succès

Birobidjian2En 1924, on va concéder un territoire à chaque nationalité, là où la nationalité est importante. Or, les juifs ne sont majoritaires nulle part et même plutôt minoritaires.

De plus la religion, « opium des peuples », est bannie ; comme Astérix en Gaule, les juifs résistent et dérangent.

Il y a, au bout de l’URSS, à la frontière avec la Chine, un territoire marécageux, presque désert où il peut y faire -50° en hiver ; en été, les moustiques sont plus nombreux que les feuilles sur les arbres. 0n y crée une entité territoriale juive dont la langue officielle est le yiddish. Hébreu trop religieux on invite fortement la population juive à émigrer en y ajoutant quelques primes.

« On nous a tout payé, le voyage et même le transport de nos biens » dit un éleveur de chèvres âgé de 92 ans, arrivé à 11 ans.

En 1934 Staline décrète officiellement le Birobidjan : RÉGION AUTONOME JUIVE

Sa générosité n’est pas dénuée d’arrière-pensées :

– Il veut contrer la revendication de ce territoire par la Chine voisine,

– l’installation de ressortissants japonais sur le continent ;

– Il faut protéger des ressources intéressantes : bois, charbon, lignite ;

– Il éloigne les intellectuels juifs qui réfléchissent et ne coopèrent pas assez ;

– Il éloigne les juifs de leurs lieux de vie habituels.

C’est aussi un moyen détourné de contrecarrer l’idée d’installer un foyer juif en Palestine. Le sionisme est considéré comme « une forme bourgeoise du nationalisme ». Ainsi le communisme soutient les aspirations juives sans adhérer au projet de la SDN en 1922.

Ce lieu d’accueil aura une population de trente à quarante mille personnes, car on émigre de toute l’Europe : Pologne, Allemagne et même de France. On essaie de recréer une vie juive ; au milieu de nulle part, dans un environnement plus que difficile et des conditions de vie extrêmes.

Des écoles sont construites, des synagogues, on crée un journal « l’étoile du Birobidjan » publiée en yiddish et en russe, et même un théâtre.

Le Théâtre : A Moscou, c’est le seul moyen d’émettre quelques critiques contre le gouvernement. Quand la menace du goulag devient trop proche, les acteurs et même des acteurs connus vont jouer à Birobidjan, faisant ainsi connaitre cette région.

L’esprit théâtre demeure actuellement ; plusieurs sculptures rappellent « le violon sur le toit »

Le Birobidjan contemporain

Cet oblast a des liens très forts avec Israël.

Zlama Mikailoviych âgé de 92 ans, est arrivé en 1930.Il élève des poules et des chèvres qui ne comprennent que le yiddish : « Quand nous sommes arrivés, il n’y avait rien ici, que la taïga. Nous avons tout fait. ».

Birobidjian3Wladimir Gourievitch, vice gouverneur de l’état, est juif. Sa mère réside en Israël. Il affirme : « Nous ne voulons pas être une alternative à l’état d’Israël. Nous voulons être une terre où juifs et non juifs puissent vivre ensemble, confortablement dans un foyer de culture juive en Extrême-Orient. »

Ceux d’entre vous qui ont suivi l’émission télévisée « Reportages » ont entendu chaque personne interrogée parler de sa famille installée en Eretz. Il y a eu émigration lors de la fondation de l’état.

Les bonnes conditions économiques ont attiré des immigrants juifs et non juifs. Actuellement, les Juifs sont 2% de la population, soit environ 4 000.

Ici, on pense autant à l’économique qu’au spirituel :

– constructions nombreuses pour héberger les immigrants,

– deux synagogues sur la place principale,

– école,

– industrialisation importante, on façonne les métaux importés de Chine et on participe à son essor économique.

– mais on contrôle sévèrement l’importation des produits manufacturés venus de Chine.

Les terres cultivables sont données en location surveillée à des « étrangers » depuis que la main d’œuvre juive est insuffisante.

Grâce au développement économique, l’immigration a augmenté depuis 2010. Des juifs reviennent car c’est la seule région russe qui ne manifeste pas d’antisémitisme.

Cette année, le Birobidjan fête en grande pompe ses quatre-vingts ans.

Mon amie Loïca participe aux festivités musicales, elle chantera avec « les Mentsch ». Je vous invite à nous accompagner au Birobidjan du 1er au 12 Septembre 2014 !!!! (Détails ici).Eva Naccache

* Schtetl : Depuis le Moyen-âge jusqu’à l’extermination nazie, un milieu juif unique au monde a existé, le shtetl, bourgade juive d’Europe de l’est, à la fois milieu traditionnel et porteur de modernité (source : Akadem.org)

Publicités

Une réflexion sur “Le Birobidjan, pays où la langue officielle est le yiddish

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s