Mais oui, c’est ça : il est surdoué !

Que deviendra-t-il ? Cliquez !

Que rêvez-vous qu’il devienne ? Cliquez !

par Dov Fitoussi

A moins que ne soit vous ? Mais si vous avez plus de quinze ans, alors vous devrez vous faire une raison, ce qui suit n’est probablement pas pour vous.

En France, on préfère généralement le terme « précoce », plus « soft » que « surdoué ». Pourtant, même si certaines estimations chiffrent à quatre cents mille environ le nombre de ces enfants, il n’est pas facile de trouver un établissement pour les accueillir. Il y a quelques années, il y avait Le Vésinet (Yvelines), ou Nice, mais il s’agit généralement d’initiatives locales, le plus souvent imaginées par un professeur qui a pris conscience du problème, mais sans réel soutien de l’Éducation Nationale laquelle a beaucoup mieux à faire avec ses sous.

Car c’est un vrai problème. Parfois, des comportements comme le manque d’intérêt aux cours ou des résultats jugés insuffisants sont dus en fait à la précocité, facilement décelable par des tests appropriés (mais chers !). Et après le test, et une très brève montée d’une douce adrénaline (« c’est un génie ! »), on fait quoi ? On va voir sa maîtresse, ou son professeur principal en s’excusant de devoir lui annoncer l’explication recherchée ? Au regard dubitatif de l’enseignant, vous comprenez très vite que pour lui, ce n’est pas une bonne nouvelle car il n’a pas les moyens d’offrir un traitement spécial à un élève : l’Educ Nat, c’est de la« taille unique », pas du « sur mesures« . C’est à l’élève de s’adapter aux programmes concoctés par un ministère aux effectifs les plus pléthoriques du monde (sauf l’Armée Rouge).

*** Articles de Dov Fitoussi ***

Certains pays sont régulièrement loués pour leur approche inversée de la question : c’est le cas de la Finlande, en tête de tous les classements, dont le célèbre PISA. Là haut, c’est l’éducation à la carte, du « sur mesures », chaque élève se voyant proposer un programme spécialement conçu pour lui. Et les petits Finlandais sont « heureux » d’aller à l’école, contrairement à beaucoup d’autres (ce genre de question entre, bien sûr, dans les classement déjà évoqués).

D’autres pays, comme la Grande Bretagne et Israël*, ont une approche par programmes. Dans le dernier cité, un programme national permet aux enfants précoces de participer, un jour par semaine, à des enseignements spécifiques. Le reste du temps, ils appartiennent à leur classe dont ils suivent toutes les activités, précocité ou pas. Grâce au caractère officiel et surtout national du programme, de nombreux établissements à travers le pays le proposent.

Dov FitoussiBon, alors ? Finlande ou Israël ? DF♦

Site officiel israélien (en Anglais) (בעברית)
Surdoués : l’originalité du système éducatif israélien (Siliconwadi
)
*Concernant Israël, il semble qu’il vaut mieux être élève « surdoué » que « normal » (Telavivre)

 

Publicités

Une réflexion sur “Mais oui, c’est ça : il est surdoué !

  1. j’ai eu pusieurs fois en sophro ces enfants non pas « caractériels » comme on les déclarent mais il n’est pas facile de se trouver avec un gamin de 12 ans qui est capable de percevoir les faiblesses de l’adulte et qui les signalent devant la classe « remis à sa place » il s’ennuie et fait des sottises

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s