Birobidjanomania

n°48 Juin 2014

n°48
Juin 2014

Timbre BirobidjanPar Édouard Gris

Et oui, les Juifs français, ont découvert le Birobidjan. Une contrée aussi inhospitalière que la Lune, en comparaison, parait être la « Riviera Française ».

Mon propos ne concerne pas une période historique précise, je parle du concept Birobidjan et d’un certain emballement médiatique d’une partie de la communauté juive concernant ce territoire.

Étant natif de Birobidjan, j’estime avoir droit d’exprimer mon avis, d’autant plus que nombre de mes congénères croient le Birobidjan avoir été un Israël avant Israël.

Les arguments, que j’expose plus avant, ne sont que l’expression de ma position personnelle sans chercher polémique à qui que ce soit.

Pourquoi le « génial Staline » a-t-il permis l’établissement d’un territoire pour les Juifs, altruisme, bonté, judéophilie… ???!!!

Que nenni, le « génialissime vainqueur de Stalingrad » l’a fait, toujours à mon avis, par cynisme et calcul politicien.

*** Tous les articles d’Edouard Gris ***

Rappelons que le « Far-Est » d’URSS d’alors (toute la frontière sino-soviétique et notamment le fleuve Amour) était, huit mois de l’année, un désert glacé, complètement dégarni face au Japon impérialiste, qui, déjà dans les années vingt du siècle précédent, préparait l’invasion de la Chine et de la Mandchourie, précisément où est situé le Birobidjan.

Carte BirobidjanRevenons aux Juifs. Staline, donc, a eu une idée géniale de psychopathe-paranoïaque qu’il était, à savoir transformer le Birobidjan en une place avancée face aux Japonais pour faire tampon, tout en faisant croire aux Juifs, qu’ils créaient là un foyer national juif, avec sa langue, ses écoles, sa culture et surtout un territoire à eux : « Yevrieyskaya Avtonomnaya Oblast », autrement dit : « Une Région Autonome Juive de Birobidjan », jetée à six mille kilomètres à l’Est de Moscou. Malheureusement pour lui, le concept Birobidjan a fait long feu. A la meilleure période de l’histoire de la Région Autonome Juive, le nombre de Juifs n’a jamais dépassé quarante mille âmes.

La pratique de la religion juive, comme partout en URSS y était interdite, et à part une synagogue (détruite dans un incendie, accidentel ou volontaire, dans les années cinquante), tout ce qui touchait au culte restait proscrit. Ce territoire n’avait de juif qu’une apparence pour séduire les donateurs occidentaux crédules, en un mot : les « idiots utiles » : Lénine, à moins que ce ne soit Trotski, dixit.

Comme d’habitude, les Juifs ont trouvé le moyen de contourner nombre d’interdits et pratiquaient malgré tout leur culte, en cachette. Toutefois, il y avait des périodes où la culture yiddish pouvait s’exprimer assez librement. Mais gare à ceux qui confondaient yiddish et hébreu. Considérés comme de dangereux déviationnistes cosmopolites, ils finissaient dans les camps comme tous les autres ennemis du peuple.

Et la communauté juive française dans tout ça ? J’y arrive. Il y a trois ou quatre ans, elle a découvert le Birobidjan, grâce à un écrivain juif très médiatique, autoproclamé porte-parole de la « chose juive »[1]. D’ailleurs, ce livre dont l’action se passe au Birobidjan fantasmé, n’est pas le meilleur opus de cet auteur, que les chaînes de télévision s’arrachent. En tout cas, aujourd’hui, il n’y a rien de juif au Birobidjan, sauf le nom, en yiddish, à l’orthographe douteuse, « ביראבידזשאנ » écrit au fronton de la gare du Transsibérien, et l’apprentissage facultatif du yiddish à l’école.

Il y a un mérite qu’on ne peut pas enlever au Birobidjan, c’est d’avoir sauvé de la Shoah les vingt mille Juifs présents au Birobidjan durant la seconde guerre mondiale. Ce n’est pas rien…

Edouard GrisIl serait heureux que la « birobidjanomania » de notre communauté cesse et que commence une véritable étude historique, sociale, politique, du pourquoi de cet « ovni », dans le monde juif, nommé Birobidjan. EG♦

[1] Marek Halter (NDLR)

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s