Le Billet d’Eva : « L’Arc de Titus à Rome »

Arc de TitusPar Eva Naccache

Vespasien est fils d’un publicain (collecteur d’impôts) ; c’est un plébéien, pas de famille illustre. Son ascension vient de ses qualités, de son talent. Il mène une carrière militaire, vainqueur des Germains, puis en Grande-Bretagne. En 62 il devient Proconsul de l’actuelle Tunisie. En 66 Néron le nomme Légat de Judée pour mater le soulèvement de cette province. Il s’oppose aux zélotes et à leurs sicaires. Dans des conditions difficiles, il obtient quelques résultats mais il doit abandonner le siège de Jérusalem à son fils Titus. L’Empereur Galba étant mort, il accourt à Rome ; il est proclamé Imperator par ses soldats. Il devient Empereur.

A l’époque, les teinturiers utilisaient l’urine pour fixer la couleur sur les tissus et récupéraient le liquide des édicules publics (« les vespasiennes »). Vespasien institua un impôt payé par les teinturiers. Comme il y avait des protestations, il déclara « l’argent n’a pas d’odeur ! ». Trop souvent cité pour cela, il a d’autres sujets de gloire : il rétablit les finances et restructure l’armée. Son gouvernement mesuré rend son lustre à Rome, il ouvre l’ère de l’âge d’or.

Son fils Titus va prendre Jérusalem et emporter les trésors du Temple. Il organise la pacification de la Judée. Anecdote : il va aussi promettre le mariage à la princesse juive Bérénice. Promesse non tenue qui permettra à Corneille et à Racine d’écrire « Tite et Bérénice » et « Bérénice ».

**Retrouvez les billets d’Eva Naccache**

Devenu Empereur, il va continuer l’œuvre de son père et ordonner la construction du plus grand amphithéâtre romCorneille Tite et Béréniceain, Le Colisée.

Il va ramener à Rome, comme esclaves, les vaincus de Judée.

A Rome, on peut admirer l’Arc de triomphe de Titus. Après une victoire, l’Imperator (général victorieux) était honoré et passait sous un arc de triomphe suivi des symboles de sa victoire.

L’Arc de Titus a été érigé par son frère Domitien, en 61 de notre ère, pour célébrer la victoire sur les Juifs. Des frises décorent la partie intérieure du monument. Des soldats portent les objets pillés dans le Temple de Jérusalem : le Chandelier à sept branches, la table des pains de proposition, les trompettes sacrées.

La légende raconte que les Romains ne servaient plus leurs multiples dieux. Admiratifs des religions du D.ieu Unique, il y avait concurrence entre le judaïsme et le christianisme. La circoncision ayant rebuté les Romains adultes ; Rome est devenue chrétienne. (Nous pouvons rêver à une autre version de l’histoire !).

Aux XVI° et XVII° siècles, lors de leur installation, les Papes venaient au Colisée voisin, prier pour les martyrs. Les Juifs les plus éminents de la communauté devaient se tenir près de l’Arc de Titus et, à genoux, présenter un exemplaire du Pentateuque au Souverain Pontife.

Eva NaccacheA notre époque, c’est un match de foot entre joueurs de différentes confessions qui a été organisé à Rome par le Pape François !! EN

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s