Le Billet d’Eva : « Les Croisades : origine de l’antijudaïsme ? »

Pierre l'Ermite

Pierre l’Ermite

Par Eva Nacache

A Troyes, le grand Rachi (1046-1105) vivait en bonne entente avec ses voisins non-juifs jusqu’à la première croisade prêchée en 1096 par Pierre l’Ermite.

Pierre l’Ermite naît à Amiens vers 1050. Après le décès de son épouse, il se fait moine. Il serait allé en pèlerinage à Jérusalem en 1093.Il aurait été révolté par la pauvreté et les mauvais traitements subis par les chrétiens en royaume musulman ainsi que par les persécutions à l’encontre des pèlerins. Le Saint Sépulcre, construit par l’Empereur Constantin, est alors quasiment effondré. De retour en France, Pierre aurait supplié le Pape de reprendre les Lieux Saints aux infidèles.

**Retrouvez les billets d’Eva Naccache**

Le 27 novembre 1095, le Pape Urbain II clôt le concile de Clermont en demandant d’aller délivrer le tombeau du Christ.

De nombreux prédicateurs partent haranguer les foules : parmi eux Pierre dit « l’ermite ». Pieds nus, il prêche de village en village déclenchant le départ « des pauvres gens » On coud une croix sur son vêtement, on est « croisé » et on part pour la « croisade ». Le paysan quitte sa terre, l’ouvrier son atelier, des seigneurs se préparent au départ prévu le 15 août 1096.

En mars 1096, des milliers de pauvres gens se mettent en route, sans provisions, sans argent, sans itinéraire. A chaque nouvelle ville, la même question « Est-ce là Jérusalem ? » Les chrétiens soucieux de leur salut sont rejoints par des aventuriers et des « coupe-jarrets ».

Massacre de Juifs (Bible du XIIIe siècle)

Massacre de Juifs (Bible du XIIIe siècle)

La horde se livre au pillage. Des prédicateurs ajoutent dans leurs prêches une note anti-juive. Les juifs « ennemis de Dieu, responsables de la passion du Christ » sont attaqués et persécutés.

On part de toute l’Europe.

Chaque ville connaît des épisodes sanglants.

A Rouen « Ils saisissent les juifs, les entassent dans les églises ; par ruse ou violence, on les fait sortir et on les passe au fil de l’épée, sans distinction d’âge ou de sexe. »

A Metz, le maire livre les juifs pour épargner la ville

A Cologne, ils se réfugient chez des amis chrétiens compatissants, usent de leur droit à porter des armes et se défendent farouchement.

A Aix, on mutile, on détruit les maisons et la synagogue ; si certains juifs en réchappent, c’est au prix d’une conversion immédiate. Les juifs préfèrent rester dans les bâtiments et vont mourir par le feu. Il en est de même à Ratisbonne, Prague…

La colonne des croisés ne laisse derrière elle que terreur et dévastation. Mais « les marcheurs de Dieu » périssent aussi de faim ou d’épuisement, tués par les défenseurs des villes traversées, succombent à la maladie et aux blessures. Seule une infime partie de la croisade des pauvres gens atteindra Constantinople en 1096. Là les attendent les ottomans….

Pour tous ceux qui ne peuvent pas partir pour ce « pèlerinage » dangereux, onéreux et aléatoire, point n’est besoin de chercher au loin ce qui Eva Naccacheest sous la main. On peut manifester sa foi sur place. Les agressions antijuives vont se succéder et se perpétuer. N’oublions pas que les juifs sont les seuls autorisés à prêter de l’argent ; un créancier mort ne va pas réclamer son dû. Quel stimulant !!!! EN♦

Chronologie de la 1ère croisade et ses massacres de Juifs

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s