Tou Bichvat…tout commence par l’éducation

Hakeshet'toubishvatPar Simon Amzaleg

Tou Bichvat est le 15ème jour du mois de Chevat dans le calendrier juif (mercredi 4 février 2015). Ce jour marque le début d’une  » nouvelle année  » pour les arbres. C’est en effet à cette époque de l’année que les arbres les plus précoces de la terre d’Israël émergent de leur sommeil hivernal et entament un nouveau cycle de floraison. La Torah nous apprend que « Car l’homme est un arbre des champs. » (Deutéronome, 20:19). Cette comparaison est riche d’enseignements

Comme l’arbre, l’homme est un être qui se cultive. Il est celui que les soins et l’attention perfectionnent, lui permettant d’exprimer l’infini de son potentiel. Et, en réalité, tout commence par l’éducation, la sienne propre, celle de ses enfants et de son entourage. Une éducation, au sens le plus noble et le plus large du terme qui donne une vision du monde, la capacité de le comprendre, la volonté de l’améliorer et la conscience de mener l’œuvre à bien. C’est bien à tout cela que notre Torah, une Torah de Vie, donne exclusivement l’accès.  Dans le même sens, l’arbre arrive à sa plénitude par les fruits qu’il produit et qui sont comme son couronnement. C’est ainsi que se déroule la vie de l’homme qui ne prend sa pleine signification que si, productrice d’avenir, elle est capable de transmettre, par ses fruits, à la génération suivante.

Au Talmud Torah de Versailles, les enfants ont célébré leur potentiel dimanche 31 janvier en consommant la quasi totalité des espèces qui font la réputation de la Terre d’Israël  (blé, orge, olives, dattes, raisins, figues et grenades), lesquels ils ont, bien évidemment récité la bénédiction appropriée. Chaque enfant a reçu un sachet individuel rempli de tous ces fruits et d’autres surprises.

Dans une ambiance musicale, ils ont chacun fait une petite plantation individuelle.

Cette fête de Tou Bichvat a aussi été l’occasion de vérifier le « fruit » de leurs efforts et toute l’équipe éducative a été très fière de constater que les enfants du Talmud Torah sont responsables et tiennent leurs engagements. En effet, suite aux attentats il avait été demandé à chaque enfant de réfléchir à une action qu’il pourrait s’engager à faire pour la protection de tout le peuple juif et pour se renforcer dans la pratique de la Torah et les mitsvot (commandements). C’est là, depuis toujours, la réponse juive à la barbarie : la meilleure manière de combattre l’obscurité est de rajouter de la lumière dans le monde par la pratique de la Torah et de ses mitsvot. En la matière, il n’y a pas de petit engagement, chaque action compte et, les enfants l’ont compris mieux que quiconque : Col Israel arevim ze la ze (au sein du peuple d’Israël, chacun est responsable de son prochain).

Ainsi, au Talmud Torah de Versailles, nous comptons depuis peu un enfant qui donne de la tsedaka (1) tous les jours, un autre qui récite modé ani tous les jours à son réveil, un autre qui rappelle à sa maman d’allumer les bougies le vendredi soir avant shabbat, un autre qui lit le chema Israel tous les jours etc…Bref, au Talmud Torah, les enfants Simon Amzalegsont non seulement de vraies lumières mais apportent toujours plus de lumière dans le monde.

Qu’en leur mérite, Hashem hâte la venue de notre juste Mashia’h! S.A

(1) Qu’est la tsedaka,

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s