M. Fernand Benarousse ז’ל : « Nous avons perdu un être cher… »

Fernand Bénarousse

 

Par Jean-Jacques Hadjadj

Discret, présent, attentif ; ce sont les premiers mots qui viennent à mon esprit à propos de M. Fernand Benarousse.

Je sais qu’il a préparé certains de mes amis à leur Bar Mitzva, à Oran même déjà.

Je ne suis arrivé à Versailles qu’il y a vingt-cinq ans et je ne me souviens pas être entré une seule fois dans cette synagogue, dont je ne suis pas des plus assidus, sans qu’il vienne à ma rencontre pour m’indiquer une place, me proposer un livre, sans beaucoup parler, comme si c’était normal, entendu.

Il a su être très présent quand ma mère nous a quittés, très près de mon père, ce que je n’oublierai jamais. Il me demandait toujours de ses nouvelles.

Nous n’avons jamais beaucoup parlé ensemble, mais je tenais à l’embrasser, comme le grand oncle qu’il aurait pu être ; pour moi et beaucoup d’autres.

Je m’en tiendrai là, parce qu’il était modeste, effacé.

Mais, je tiens à présenter mes condoléances à sa famille et à leur dire qu’il aura toujours sa place dans notre cœur. JJH♦

Publicités

5 réflexions sur “M. Fernand Benarousse ז’ל : « Nous avons perdu un être cher… »

  1. C’est avec émotion que je relis le texte écrit et lu par Moïse au mois de juin 2010, à la synagogue,en hommage à Monsieur Benarousse. C’est pourquoi je me permets de le transcrire ici, aujourd’hui où j’ai le sentiment qu’il prend plus de force encore, maintenant que Monsieur Benarousse n’est plus là. Est-ce utile d’ajouter que je me joins à tous les éloges qui se sont exprimés. Je voudrais dire toute mon affection à Madame Benarousse et ma sympathie à toute sa famille.
    Juin 2010
    Comme tous ceux qui sont ici ce soir, je me réjouis de savoir que Mr Benarousse, notre cher Monsieur Benarousse, va être aujourd’hui honoré du titre de « HAVER », ce titre qu’il mérite…..à plus d’un titre !
    C’est en tant que doyen de cette Communauté, mais surtout comme le plus ancien des Présidents ici présents, que je prends la parole pour quelques instants.
    Je voudrais dire simplement que durant mes deux mandats, je n’ai eu qu’à me féliciter des rapports faits de respect et d’affection que j’ai eus avec Mr Benarousse. Il a toujours été à mes côtés avec l’engagement que chacun ici lui reconnaît, ce dévouement sans limites à cette communauté, à cette synagogue qui est pour lui, plus que pour quiconque je crois, un lieu de vie. J’ai toujours apprécié la constance de son engagement, son souci de l’organisation des offices et de leur régularité, la proximité qu’il manifestait envers ceux qu’il accueillait, sa discrétion dans ses interventions auprès des personnes nécessiteuses, son rôle attentif à l’égard des personnes malades de notre Communauté…..
    Je n’aurai sûrement pas tout dit.
    Je fais mes chaleureux compliments à Mr Benarousse, à sa chère épouse, à ses enfants et petits-enfants.

    Aimé par 1 personne

  2. Je voudrais ajouter une précision sur Fernand. Je le connaissais depuis plus de 40 ans. Et parmi tous les traits de caractère qui ont été mentionnés, il faut préciser la qualité de son accueil. J’arrivais dans note synagogue complètement inconnu et dans cette synagogue sefarade, principalement des marocains, il m’a accueilli très chaleureusement. D’ailleurs à chaque fête où venant de Ville d’avray, je n’avais évidemment pas de mahzor ni de talet, je m’avançais auprès de lui et immédiatement il
    me fournissait ce qui me manquait.

    Aimé par 1 personne

  3. Extraits du discours d’Elyahou Benarousse a l’occasion des Shiva de notre père Fernand Benarousse zal le 28 février 2015.
    Pour témoigner de notre gratitude à Ha chem pour ce qu’il nous dispense, nous prononçons quotidiennement des bénédictions et nos sages les classent en trois catégories.
    1. Celles que l’ont prononce avant de profiter de bienfaits de la nature ; lorsqu’on déguste un met, on respire un parfum,
    2. Celles que l’on récite avant d’accomplir des mitzvot comme prendre un repas, écouter le chofar, s’asseoir dans une soukah, tenir le loulav
    3. Celles par lesquelles on remercie personnellement l’Eternel après, un voyage de traversée de la mer, avoir surmonté une épreuve, après un succès ;
    Les berahot sont ainsi des paroles nous permettant d’exprimer notre reconnaissance à Hachem.
    Au nom de notre famille (ma mère, ma sœur et mes frères) je voudrai remercier l’Eternel de nous avoir donné un père pareil (c’est ma bénédiction).
    Il a su nous transmettre les valeurs essentielles de la Thora, de la Halakha, du vivre ensemble (tous ensemble).
    Les Pirkei Aboth (Maximes de nos Peres) enseignent que le tigre est audacieux, l’aigle léger, le cerf rapide et le lion fort, pour accomplir la volonté d’Hachem.
    Notre père, je pense avait des qualités aussi grandes, qu’il mettait au service de sa famille de son prochain et de sa Communauté.
    Il puisé son énergie et sa force à la source du judaïsme de Tlemcen : respect rigoureux de la Halakha, humanité générosité et dévouement à l’Autre, puis du judaïsme marocain.
    Il fut un digne disciple des enseignements du Rav de Tlemcen ; le Rav Éphraïm ANKAOUA Zal et plus prêt de nous du rabbin Ashel HADAS LEBEL Zal dont il fut l’élève.
    Son action, son immersion totale dans sa communauté, n’a pu être possible que par la bienveillance de Maman, car il n’aurait pas réalisé ce qu’il a fait sans le soutien et la compréhension de notre mère.
    Il faut dire, que son ancêtre direct était aussi un vénérable et vénéré Rabbin de Tlemcen, le rav Halel Bensidoun Zal, et que notre grand père maternel Zal Abraham AKNIN était tout aussi dévoué à sa communauté d’Ain Temouchent et à son rabbin le rav David Khalifa Zal.
    Notre père, qu’il a su donner un sens à sa vie et qu’à l’instar d’Abraham il a eu une vie bien remplie.
    Le souvenir de notre père vivra dans nos cœurs, et la meilleure manière d’honorer sa mémoire, sera de poursuivre ce qu’il a entrepris et de continuer son action.
    Je veux enfin en mon nom personnel et celui de ma famille exprimer nos remerciements à tous les membres de la communauté pour leur soutien, leurs témoignages, et leurs nombreuses actions de consolation.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,
    Monsieur Benarousse fait partie de mon enfance. Il encadrait le car qui sillonnais les alentours de Versailles lorsque j’allais au Talmud thora. Véritable personnalité, il était à la fois ferme, gentil et plein d’humour.
    A la synagogue, il était toujours près des enfants, dans un rapport très chaleureux.
    Je ne l’ai pas revu depuis…30 ans peut-être mais je reconnais tout de suite sur la photo que vous avez publiée le regard et le sourire de Fernand Benarousse.
    J’adresse à ses enfants que j’ai connus, Thierry et Guy toutes mes condoléances. Votre père était un grand monsieur.
    Eric Ayache

    Aimé par 1 personne

  5. C’est à Oran que j’ai eu la chance de faire la connaissance de Fernand. Devant faire la Bar Mitzva c’est Fernand qui m’a aidé à apprendre tout ce qu’il était nécessaire de connaître pour me permettre d’entrer dans le Monde des adultes;
    C’est à un moment de ma vie que je suis venu m’installer à Versailles et que j’ai retrouvé Fernand à la Communauté, Quelle surprise de retrouver, Fernand, cet homme toujours affable, gentille, serviable, toujours prêt à conseiller, véritable humaniste s’occupant du « social » au sein de la Communauté. Mon fils a fréquenté le Talmud Tora de Versailles, et c’est encore Fernand qui l’a aidé à finaliser ses connaissances pour sa Bar Mitzva Alors Trésorier de l’ACIV, je ne manquais jamais de passer dans son bureau pour bavarder avec lui et accepter ses conseils, c’était un vrai SAGE, de plus il était la mémoire de la Communauté, combien il va nous manquer
    Sincères condoléances à Madame Benarousse , ainsi qu’aux enfants que je connais bien
    Henri Choukroun (Février 2015)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s