La généalogie juive

genami logo1Par Micheline Gutmann, Présidente de Genami

GenAmi, association de généalogie juive internationale, est constituée de membres bénévoles, conformément à la loi du 1er Juillet 1901. Elle a été fondée en avril 1997.

Le nom de l’association est constitué par les trois premières lettres des mots Généalogie et Amicale mais aussi, il faut savoir qu’en hébreu, le vocable Ami signifie « mon peuple ». De ce fait, GenAmi représente aussi l’expression « Généalogie de mon peuple».

Notre association poursuit les buts suivants :

  • Aider ses adhérents à mieux connaître leurs ancêtres et leurs histoires
  • Faciliter l’accès à la généalogie juive par une information moderne et adaptée, et utilisant tous les moyens d’assistance et d’entraide.
  • Toutes les régions de France et tous les pays d’Europe sont concernés
  • Donc nécessité de promouvoir en cette matière les échanges nationaux et internationaux : pour cela, nous avons des correspondants très efficaces tant en France qu’à l’étranger.
  • Diffuser les recherches entreprises par l’utilisation de tous les médias à notre disposition.

Les adhérents
Le nombre de nos adhérents a régulièrement augmenté depuis la création de l’association. A la fin 2010, l’association comptait 370 adhérents (réellement chercheurs), répartis sur l’ensemble des départements français et dans plusieurs pays étrangers : Belgique, Pays-Bas, Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne, États-Unis, Canada, Israël…

La majorité d’entre eux reste fidèle à GenAmi durant plusieurs années, certains le sont depuis sa création.

Genami revueLa revue trimestrielle
La revue GenAmi est accessible par abonnement ou par adhésion à l’association. Elle comprend 28 pages d’une grande densité et d’une grande variété d’information. Les articles ont toujours un intérêt généalogique et portent soit sur une famille, soit sur une région, soit sur une commune habitée par nos ancêtres et ils sont toujours présentés dans un cadre historique. Nous exigeons l’exclusivité des articles et la nouveauté des sujets traités.

Les articles sont écrits par des historiens, la plupart du temps membres de notre association, ou par des adhérents parmi nos meilleurs généalogistes qui sont aussi doués de talents rédactionnels.

Une équipe aide à la mise en forme des informations, une autre est spécialisée dans la correction des textes. La mise en page et la présentation sont assurées par une spécialiste en la matière qui a beaucoup de goût et qui utilise un logiciel adapté.

Depuis 2007, le journal est entièrement en couleur et téléchargeable sur notre site Internet. L’illustration de la Une fait chaque fois référence à un article du journal. Une version sur papier, dont la première et la dernière page sont en couleur, peut être expédiée aux abonnés.

Notre conseillère artistique est écoutée pour notre journal comme pour notre site.

Notre revue est grandement appréciée par nos adhérents et les lecteurs des bibliothèques et archives parisiennes, régionales ou étrangères. Plusieurs universités et bibliothèques nationales et internationales sont abonnées, certaines ayant acheté tous nos numéros passés depuis notre première parution. De nombreux adhérents sont des universitaires.

Les services rendus aux adhérents
Pour obtenir de l’aide, la première étape consiste à envoyer un courriel à l’association. Après étude des données transmises, l’association peut voir si le correspondant est concerné par la généalogie juive. Dans ce cas, un tableau de départ est fourni au demandeur qui est invité à le remplir et à poursuivre ses recherches en adhérant à notre association qui dispose de nombreux outils de recherche.

Parfois rendez-vous pour une aide personnalisée est conseillé. Il a lieu au siège de GenAmi, à la bibliothèque, où l’adhérent est invité à se présenter avec ses documents ; après une étude attentive nous pouvons aiguiller notre nouvel adhérent en vue de recherches complémentaires.

Il est aussi intéressant qu’il consulte lui-même les documents dont nous disposons. Ces rendez-vous peuvent être renouvelés selon les besoins.

Nous pouvons également conseiller nos adhérents quant à l’acquisition et l’achat d’un logiciel de généalogie qui facilitera leur travail.

genami internetL’aide par Internet
Tous les visiteurs de notre site peuvent consulter nos fichiers culturels qui sont en libre accès ainsi que nos guides de recherche et quelques études généalogiques de personnages célèbres.

Des conseils pour démarrer des recherches généalogiques sont également fournis gracieusement.

Les fichiers, les listes, les actes, les arbres…
La plus grande partie des informations généalogiques en ligne sont réservées à nos adhérents, qu’il s’agisse des arbres ou des actes d’état civil ou notariés, des listes de cimetières, les listes des recensements du consistoire de Paris en 1809 et 1872, des index de contrats de mariage en Alsace et en Lorraine au 18e siècle, des recensements divers avant et après la Révolution, des prise de nom de 1808, de documents antérieurs dans toutes les régions de France et dans les pays voisins, des index des noms du fichier de Nîmes donné à Micheline Gutmann par le Dr Simon, de celui des Juifs de Bruxelles, donné à Micheline Gutmann par Claude Geudevert pour GenAmi, d’histoires familiales… Pour l’Allemagne, l’association a acheté au LBI les microfilms relatifs à Mannheim et au Pays de Bade et les a fait transférer sur CD-ROM. Les contenus d’autres fichiers difficiles à mettre en ligne sont accessibles sur demande.

Nous conseillons vivement de consulter notre site à l’adresse suivante : Genami Pays de vos origines

Le forum de généalogie réservé aux adhérents de GenAmi est d’une très grand efficacité

Il n’y a aucune modération de la part des administrateurs avant publication des messages, les adhérents faisant preuve d’une autodiscipline remarquable.

Les autres activités de GenAmi

Les réunions sont proposées suivant les demandes et les nécessités. L’accès à nos fichiers et à notre forum puis aux archives en ligne a raréfié certaines demandes

Actuellement, les demandes de réunion visent davantage les pays d’Europe de l’Est, qui sont parmi nos spécialités. Elles se sont chaque fois révélées fort utiles. Selon le nombre de participants, elles se déroulent au siège de GenAmi ou à la Maison des Associations de Paris 16e .

Des conférences sont proposées le jour de l’assemblée générale annuelle qui rassemble nos membres venus de diverses régions de France. Nous choisissons nos conférenciers parmi les meilleurs dans leur domaine à notre connaissance. Une année, nous avions organisé un mini-colloque. Des personnes non adhérentes peuvent recevoir une invitation exceptionnelle.

Des voyages sont organisés après consultation des intérêts de nos adhérents en fonction des demandes des régions, en particulier vers celles où nous avons des délégués actifs. Il y en a eu plusieurs en Alsace et une à Lyon, la dernière en Avignon et à Carpentras, la prochaine aura lieu dans le Sud-Ouest.

Nous en profitons pour donner des conférences et exposer certains de nos travaux. Notre conseillère artistique est alors mise à contribution, comme pour les congrès.

Nous participons à des congrès et à diverses manifestations de la Fédération française de généalogie (FFG) ainsi qu’à des congrès internationaux de généalogie juive quand cela est possible (à Los Angeles, à Londres où nous avons présenté une communication). décoration sur le stand.

Les soutiens pour l’édition de livres ou l’entretien de cimetières juifs, la participation à la pose d’une plaque Genami finalcommémorant la communauté juive de Durmenach (Haut-Rhin)…

Région de Versailles

En ce qui concerne Versailles, signalons que des Juifs y habitaient dès la fin du 18e siècle, nous avons une liste de ceux qui ont choisi leur nom à la suite du décret de Bayonne de 1808. On peut aussi remarquer que des Juifs arrivés d’Alsace ou de Lorraine sont venus s’y réfugier quelque temps au moment de la Révolution, on les retrouve ensuite à Paris en 1809 ou plus tard. C’est le cas de la famille d’Eugène Manuel, universitaire et poète.

Julien Weill, qui fut Grand rabbin de Paris, est né à Versailles en 1873. Ainsi que son frère Benjamin Weill qui fut professeur de médecine ; c’est également le cas du grand mathématicien, Jacques Hadamard, né en 1865, de Maurice Reims, académicien, maître-priseur est né à Versailles en 1910…

Il y a aujourd’hui encore aujourd’hui à Versailles, un cimetière entièrement juif.

Pour en savoir plus sur Versailles ou toute autre ville, il suffit juste de faire une recherche sur la page d’accueil mais vous pouvez aussi adhérez  ! MG♦

 Association GenAmi
76, rue de Passy Paris 16e
E-mail : asso@genami.org
Site : http://www.genami.org/
Facebook 

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s