Le billet d’Eva : « Moïse, Figures d’un Prophète »

Moise Gustave Moreau 1854

« Moïse » de Gustave Moreau, 1854

Exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (MAHJ) jusqu’au 21 Février 2016

Par Eva Naccache

Présenter un tel Prophète, l’unique personnage qui s’est trouvé face à D.ieu, c’était audacieux, c’est réussi !

Nous sommes accueillis par les peintures murales du IIIe siècle de la synagogue de Doura Europos. Là, moment de nostalgie !!!!!Lors de la création du B’nai B’rith Versailles, la commission culture s’est rendue au MAHJ, 15 rue des saules ; une rue en escaliers longeant les vignes de la butte : un vrai Kfar Nahum : des piles de livres, des vitrines poussiéreuses, une aimable dame, dépassée par la richesse des collections et face à l’entrée ces mêmes peintures murales. Nous étions loin du magnifique Hôtel de Saint Aignan qui abrite l’actuel MAHJ.

Les temps forts de la vie du prophète, nous connaissons. Chez les chrétiens, Moïse est aussi une figure majeure. Sa dimension universelle en fait «un prophète visionnaire, législateur rigoureux, chef victorieux, Il à un statut sans équivalent, il détient « des fonctions royales, législatrices, sacerdotales et prophétiques ».

Moïse, symbole d’émancipation et de liberté, appartient aussi à la modernité. L’exposition va de l’iconographie murale de Doura Euro pos au IIIe siècle aux images filmées de Martin Luther King défilant avec le Rabbin Heschel.

A Doura Europos, sept panneaux traitent de l’Exode,-il est un peu inattendu de voir les juifs barbus en toge romaine ! Puis jusqu’au XVIe siècle, le 2ème commandement est appliqué, plus d’images. Avec la création de l’imprimerie en caractères hébraïques, les Haggadoth empruntent leurs illustrations à l’iconographie chrétienne.

**Retrouvez les billets d’Eva Naccache**

Moise-09 anonyme 16e siècle

« Moïse », Anonyme XVIe siècle

Lors de la renaissance, on redécouvre latin, grec et hébreu. François Ier nomme trois lecteurs chargés de mettre l’ancien testament à la portée des non hébraïsants. Les lettrés rivalisent d’arguments cherchant la « hebraica veritas » terreau du christianisme. Le philosophe Philon d’Alexandrie dit « Philon le juif ou le grec » inspire une interprétation allégorique de la bible, la vie et les miracles de Moïse anticipent la vie du Christ et les sacrements de l’Église :

  • la manne préfigure l’Eucharistie ;
  • le serpent d’airain la Crucifixion.

Une réécriture moderne de la Bible inspire les « Quadrins » de l’écrivain Claude Paradin, et les estampes de Bernard Salomon. Des fac-similés de ces œuvres rares illustrent ce nouvel intérêt.

Une somptueuse tapisserie d’Aubusson, à fils d’or, frappée de trois fleurs du Lys Royal montre les servantes, dans l’eau du Nil, se penchant sur le berceau de Moïse tandis que la princesse drapée dans ses voiles attend, un peu en retrait, digne, comme il convient à l’époque de Louis XIV. Elle a été tissée pur un noble huguenot, le baron de Vauvert.Elle montre l’intérêt de la religion réformée pour ce « libérateur »

Dans une vitrine, une épingle de cravate émaillée décorée d’un Moïse, une broche, un livre de prière à couverture d’ivoire sculpté, touchants objets du quotidien nous ramène à la dimension humaine.

Il y a, bien sûr une reproduction du Moïse de Michel Ange prévu pour le tombeau de Jules II. Les éléments essentiels dont nous avions parlé il y a quelques années se retrouvent : genou droit découvert montrant l’Initié ; une partie de la barbe allant vers les tables de la loi, ce bègue révèle la parole divine, mais partiellement….

Nous pouvons admirer le Moïse de Philippe de Champaigne ; la loi est inscrite en latin, il est entouré par des cheveux qui font resurgir les divergences sur « les cornes de lumière » le «qaran », hébreu mal traduit.

Moise-10 Natan Moshe Brilliant 1877-78

Nathan Moshe Brilliant 1877-8

Un film nous fait défiler avec les « Black Moses » auprès de Martin Luther King, avec le Rabbin Abraham Heschel. L’identification à Moïse et à son peuple épaule le combat pour les droits civiques.

Des œuvres de M. D.Oppenheim montrent à travers des sujets bibliques le problème de l’intégration de la jeunesse en ce XIXe siècle.

Un magnifique Chagall ; Moïse incarne pour lui le destin le « sublime et dangereux destin des juifs. »

Une rubrique « Moise et Israël au XX siècle » présente des œuvres construites autour du Prophète, avant la création de l’École d’art Bezalel Boris Schatz, avec Ephraïm Moses, Lilien, qui associent Moise et Théodore Herzl.

Nous terminons en haut de l’escalier d’honneur par des extraits spectaculaires du retrait des flots dans le film de Cecil B. de Mille. La proximité et les dimensions de la projection nous font participer à l’action. Impressionnant et reposant.

Eva NaccachePrécipitez vous au MAHJ, Moise vous y attend jusqu’au 21 Février, cette visite doit montrer notre intérêt et notre soutien à l’institution. EN♦

Détails de l’exposition

Publicités

Une réflexion sur “Le billet d’Eva : « Moïse, Figures d’un Prophète »

  1. Suis allée voir l’exposition Moïse au Musée d’art juif.
    Elle est très bien. Très intéressante la présence d’Abraham Heschel aux côtés de Martin Luther King luttant ensemble pour les droits de l’homme.
    Un bémol cependant : c’est toujours un peu labyrinthique dans ce musée.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s