« M6 : Enquête Exclusive falsifie l’Histoire et attise la haine »

jerusalem-juivPar En Vérité

Le 18 Décembre 2016 la chaine M6 a diffusé un reportage intitulé « Jérusalem : quand la ville sainte se déchire » dans le cadre de l’émission Enquête exclusive » animée par Bernard de la Villardère. Par le ton adopté, par les approximations trop nombreuses mais aussi par des erreurs grossières, le journaliste a livré ici soit la copie d’un débutant, soit celle d’un propagandiste patenté. Vous trouverez ci-dessous quelques unes de ses « perles ».

Un mensonge historique :
Le narrateur présente de la façon suivante la création de l’État d’Israël :

« En 1947 pour apaiser les tensions, les Nations Unies ont séparé la région en deux, Israël voit alors le jour. La Jordanie, elle, cède un bout de son territoire la Cisjordanie, cela doit devenir le futur État Palestinien. Mais en 1967, Israël entre en guerre contre ses voisins et annexe la Cisjordanie, c’est le début de l’occupation des territoires palestiniens. »

MENSONGES !

  1. mensonge-768x356La Cisjordanie faisait partie du Mandat sur la Palestine confié à la Grande-Bretagne par la Société des Nations à la conférence de San Remo en 1922, avec pour objectif d’aider les Juifs à “reconstituer leur foyer national dans ce pays”. La Cisjordanie n’a donc pas été cédée par le Royaume de Jordanie pour créer un État Palestinien.
  2. Israël n’a pas vu le jour en 1947, mais le 14 mai 1948, suite à l’application du plan de partage de la Palestine voté lui le 29 novembre 1947. Immédiatement après sa création, Israël a été attaqué par les pays arabes voisins, mais l’emporte sur le champ de bataille : c’est la guerre d’Indépendance d’Israël.
  3. À la fin de la guerre, la Cisjordanie qui en effet devait faire partie du futur État Arabe créé par le plan de partage de la Palestine, a été annexée par le Royaume de Jordanie (1950) qui n’y a pas créé d’État Palestinien.

L’utilisation mensongère des cartes
Le reportage présente à l’aide d’une série de cartes datées de 1967 à 2016 :

« L’érosion des territoires palestiniens en Cisjordanie »,
après quoi le narrateur conclut : « En 70 ans les territoires palestiniens ont fondu comme neige au soleil.
Voici la première série montrant les « territoires palestiniens en 1967 » :

m6-1

Première carte : les territoires palestiniens en 1967

Et la dernière carte de la série montrant la supposée érosion des territoires palestiniens en 49 ans :

MENSONGES !

Pas encore d’État palestinien, mais deux régions occupées par l’Égypte et la Jordanie
Or Bernard de la Villardière fait mentir les cartes. En 1967, la Cisjordanie et Gaza n’étaient pas « les territoires palestiniens » d’un État Palestinien, mais deux régions occupées respectivement par la Jordanie et l’Égypte.

m6-2

Dernière carte : en fait la première entité palestinienne indépendante et souveraine de l’Histoire

Mais où sont passés les accords d’Oslo dans le reportage ?
Quant à la dernière carte, datée de 2016 et sensée illustrer l’érosion des territoires palestiniens causée par les Israéliens, elle représente en fait le territoire de l’Autorité Palestinienne, la première entité palestinienne indépendante et souveraine de l’Histoire, entité créée par les Accords d’Oslo signés par le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le dirigeant de l’Organisation de Libération de la Palestine, Yasser Arafat dans les années 1990.

LES INEXACTITUDES

Une inexactitude chronologique :
À 00:01:17, Bernard de la Villardière présente la situation du conflit israélo-palestinien de la façon suivante : « Alors en septembre 2015, Jérusalem s’est de nouveau embrasée en proie à ce que l’on a appelé l’Intifada des Couteaux »

*** Lire les autres articles de En Vérité ***

En réalité, cette dernière vague de violence a débuté le 1er Octobre 2015.

m6-destruction-du-temple

« La destruction du Temple de Jérusalem” Francesco Hayez, 1867

Le Temple
À 00:07:45, le narrateur tient les propos suivant au sujet du Second Temple : « C’est ce temple juif, disparu il y a près de 2000 ans, qui est au centre de l’inquiétude des Musulmans »

En réalité, Le Second Temple n’a pas disparu, il a été détruit par les Romains.

Le sergent Elor Azaria n’est pas sorti de prison :
À 1:06:00, le narrateur dit la chose suivante au sujet de l’affaire du sergent Elor Azaria (voir ci-dessus) : « Le jeune soldat est autorisé à sortir de prison »

En réalité, Le sergent Azaria, mis en examen pour homicide involontaire, n’est pas sorti de prison. Son procès est toujours en cours.

m6-4-azaria

Le sergent Azaria

Le sergent Elor Azaria a eu une permission de 48 heures accordée pour passer la Pâque juive en famille

Mur de séparation
À 01:24:15, le directeur de la très douteuse ONG B’Tselem, Haggai El-Ad, explique à Bernard de la Villardière la chose suivante : « Nous avons construit un mur autour de Jérusalem il y a dix ans pour couper la route et isoler les communautés palestiniennes. »

En vérité, le mur a été construit afin d’empêcher les terroristes palestiniens de venir commettre des attentats-suicides en Israël au cours de la Seconde Intifada.

« Les Palestiniens vont disparaître »
À 01:28:40, le narrateur dit l’énormité suivante : « Les Palestiniens semblent voués à disparaître ».

En vérité, étant donné que le taux de fécondité en Palestine est de 4,1 enfants par femme et la croissance démographique annuelle est de 3 %.(Voir le rapport du Bureau Central de statistiques palestinien).

Si Bernard de la Villardière avait pris le temps de vérifier le taux de naissance de la population palestinienne, il se rendrait compte que ces propos sont ahurissants ! EV♦

image-lettre-ev

LETTRE MENSUELLE

Pour compléter votre lecture :
Voir ou revoir le reportage de M6
Europe-Israël
Lettre du député Meyer Habib à M6
Infoéquitable : M6 : Enquête Exclusive sombre dans le révisionnisme
Le Monde Juif .info saisit le CSA contre M6 pour une séquence antisémite
Ces goys qui défendent Israël

Publicités

3 réflexions sur “« M6 : Enquête Exclusive falsifie l’Histoire et attise la haine »

  1. « Quand, par un curieux renversement, le crime se pare du masque de la vertu, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses preuves », écrivait Albert CAMUS. Depuis qu’Israël est redevenu un Etat, cette situation est la règle, tout comme elle l’est pour le peuple juif depuis deux millénaires – depuis la destruction de Jérusalem et du Temple dit d’Hérode, et la disparition consécutive du royaume de Judas, déjà colonie de l’Empire romain en réalité. Des mensonges répétés à l’envi deviennent vérité établie, avant d’être source de meurtres de masse. Lorsque même l’UNESCO se pique de ré-écrire l’Histoire pour que celle-ci confirme les contre-vérités assénées par l’Autorité palestinienne et ses suppôts, et que toute personne qui ose contredire les dogmes du Coran ou s’interroger sur les conséquences de l’éducation à la haine des juifs pratiquée par les islamistes se retrouve au mieux sur les bancs du tribunal correctionnel (Pascal BRUCKNER, Georges BENSOUSSAN), quand elle n’est pas criblée de balles, égorgée ou écrasée, faut-il vraiment s’étonner qu’une émission de télévision falsifie et l’Histoire et les cartes pour « coller » à ce qu’attend un public avide de revanche après une précédente émission consacrée aux ravages de l’islamisme en France ? Et quoi de mieux, dans ces conditions, qu’un réquisitoire – prenant énormément de libertés avec la réalité – contre Israël ? Nous pouvons apporter toutes les preuves possibles de l’imposture qui a présidé à la réalisation d’une grande partie de cette pseudo- enquête – car l’astuce consiste justement à inclure certains éléments véridiques pour mieux faire croire à la vérité de l’ensemble – nous n’y changerons rien : le crime s’est paré du masque de la vertu, et, bien qu’il frappe aussi l’Occident à présent, il conserve, pour les adeptes de la bien-pensance et du politiquement correct, sa capacité d’empathie. Et l’endoctrinement régulier par les médias traditionnels et les réseaux dits sociaux ne fait qu’amplifier le phénomène. Toutefois, si l’on en croit LENINE, « les faits sont têtus » : un jour ou l’autre, comme en qui concerne la délinquance ou l’immigration de masse, les opinions finiront par se réveiller brusquement et ne s’en laisseront plus conter. D’ici là, combien d’attentats meurtriers et d’assassinats faudra-t-il endurer en Israël et ici, justifiés à l’avance par des assertions mensongères, mais affirmées sur le ton péremptoire des donneurs de leçons de morale ?

    J'aime

  2. Bravo pour votre texte très bien documenté et merci d’avoir cité notre article en lien. Vous avez raison de laisser par fair-play le bénéfice du doute au journaliste en disant qu’il peut s’agir « soit (de) la copie d’un débutant, soit (de) celle d’un propagandiste patenté. » Malheureusement, au vu du nombre d’erreurs commises et maintenant qu’il apparaît que des personnes interviewées pour l’émission ont vu leurs contributions tronquées au montage, l’excuse de l’inexpérience paraît bien improbable…

    J'aime

  3. Merci de le signaler, j’avais l’impression d’avoir un commentaire de science fiction, dans ce pseudo reportage…les journalistes sont censés étudier un peu leur sujet, non?
    Jamais on ne voit la réalité du côté palestinien, toujours les mêmes images et les mêmes mensonges…
    Encore une fois ils privilégient les images chocs et une vision déformée pour amener de l’eau au moulin des ennemis d’Israël…
    C’est désespérant…

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s