« Pourquoi l’Amitié Judéo-Chrétienne ? »

ajcfPar Jean-Jacques Hadjadj*

J’ai, à plusieurs reprises, fait part de mes tentatives de résister à la montée d’un islamisme conquérant, violent, fanatique et surtout très inquiétant pour l’avenir de nos civilisations.

J’avais cru trouver un axe d’action dans le soutien et la promotion des œuvres de Boualem Sansal et autres écrivains dissidents musulmans, mais nul n’est plus sourd que celui qui refuse d’entendre. Il en est ainsi de bon nombre de nos concitoyens mais je considère qu’au moins depuis une trentaine d’années les dirigeants, du monde en général et de France en particulier, ne peuvent pas ne pas avoir eu l’attention attirée par la montée galopante de cet islamo-fascisme. Ils étaient probablement trop préoccupés par leurs éventuelles réélections.

J’ai tenté, à plusieurs reprises, de me rapprocher des musulmans pour entamer un dialogue. Pour le moment, je n’ai rencontré que des musulmans terrorisés ou menteurs. Il y a quand même, parmi eux, des voix qui s’élèvent mais, tout seul, j’ai du mal à les atteindre.

Au début de l’été l’Unesco a voté une motion affirmant que le Mur Occidental du Temple de Jérusalem appartenait au patrimoine musulman, motion votée par la France ! J’ai failli sourire en imaginant le Christ chassant les marchands de … la mosquée, mais la colère et le respect m’en ont dissuadé.

Mur lamentations halal entete

Merci à l’Unesco !

À part les lamentables bredouillis de notre triste mais quand même Président, peu de voix françaises non juives se sont élevées en France. L’une d’entre elles m’a cependant touché : c’était la protestation officielle de Madame Jacqueline Cuche Présidente des Amitiés Judéo-Chrétiennes de France. Ce jour-là, j’ai pris la décision de me rapprocher de l’Amitié Judéo-Chrétiennes de Versailles.

Ensuite, la France a été endeuillée le 14 juillet par l’attentat de Nice puis, le 26 du même mois, par le martyre du Père Jacques Hamel, un respectable religieux âgé de plus de 80 ans. Ce fut une preuve de plus que, comme l’avaient toujours dit les islamistes « après samedi, ce sera dimanche ». C’est ce jour-là que, depuis mon lieu de vacances, j’ai voulu partager avec mes amis cette douleur et ce deuil qui me concernaient tout autant.

jacqueline-cuche-2

Jacqueline Cuche

Au tout début septembre, j’ai été avisé de la tenue d’une conférence de l’AJC de Saint-Germain. Cerise sur le gâteau, l’oratrice n’était autre que la Présidente nationale Madame Cuche et son exposé s’intitulait : « Amitié Judéo-Chrétienne, les avancées, les défis ! »

Nous lui avons posé la question qui nous brûlait les lèvres : « Quelle avait été la motivation de sa courageuse prise de position ? » Sa réponse a été très simple : « Parce que c’est évident ! »

Sa conférence était très inspirée de son intervention au cours du récent colloque de Stanceni. Le texte est joint et tout (pour le moment) y est dit.

Elle a fait un point complet sur les éléments diviseurs, mais dépassés, telles que l’accusation de peuple déicide (rejetée depuis par le Pape) ou celle de l’Election dans laquelle les chrétiens sont inclus (opinion que je partage).

logo-en-verite-2-08-fond-rouge-202x75J’ai personnellement reçu, et j’y vois un signe supplémentaire de désir de coopération, le texte de sa communication lue à la manifestation du 15 janvier dernier à l’occasion de la « conférence de la paix » organisée par Monsieur Ayrault.

L’objectif que je partage avec elle et de tenter de nous organiser contre la montée de cet islamisme conquérant, dénoncée en son temps par Boualem Sansal. Juifs et Chrétiens sont alliés objectifs, autant pour la négation des fondements des religions judéo-chrétiennes que contre l’imposition de la charia qui semble déjà en bonne position.

Je suis convaincu que nous devons honorer cette femme, autant pour son courage que pour tendre la main aux Chrétiens avec lesquels nous devons nous rapprocher, aussi bien en France qu’en Israël.

Jean-Jacques HadjadjJe rappellerai, si besoin est, que notre célèbre coreligionnaire Edmond Fleg compte parmi les membres fondateurs de l’amitié judéo-chrétienne en 1948. JJH♦

Advertisements

Une réflexion sur “« Pourquoi l’Amitié Judéo-Chrétienne ? »

  1. Loin de moi l’idée de vouloir diminuer le rôle d’Edmond Fleg effectivement cofondateur de l’AJCF avec Jules Isaac qui en a été non seulement l’initiateur, mais le fervent défenseur auprès des papes Pie XII et surtout Jean XXIII. Ami de Charles Péguy dans sa jeunesse, dreyfusard, c’est pendant la guerre que Jules Isaac rédige ‘Jésus et Israël’, puis il inspire la Charte de Seelisberg en juillet-août 1947 lors de la conférence internationale extraordinaire du COUNCIL OF CHRISTIANS AND JEWS (ICCJ) à l’origine des Fédérations nationales d’associations d’Amitié Judéo-Chrétienne à travers la France et à travers le monde …

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s