Communautés ultra-orthodoxes et radicalisme religieux : quelques effets pervers


get-viviane-amselemPar Amnon J Suissa, Ph.D Montréal, Canada*

Devant l’ampleur de l’hyper individualisme, de la performance à tout prix et des exigences de la modernité, on peut mieux comprendre la recrudescence de la place de la religion à travers le monde. Cette tendance lourde au plan mondial n’épargne pas Israël et les juifs à travers le monde. Sous cet angle, nous assistons à un recours vers un Judaïsme orthodoxe au sein de plus en plus de communautés. Dans cette dynamique de transition, le discours ultra-orthodoxe défend de plus en plus un judaïsme considéré plus conservateur, « plus vrai, plus pur ». Dans cette foulée, plusieurs enjeux et défis autant en Israël qu’en diaspora devraient nous interpeller. À titre d’exemples, jetons un coup d’œil sur ceux du rapport homme/femme et du phénomène de la pauvreté. Lire la suite

Vers une vision intégriste du judaïsme ?


Lalou écriturepar Amnon J Suissa*, Ph.D, Montreal, Canada

Depuis près de deux décennies, nous assistons à une recrudescence de la place de la religion dite orthodoxe au sein de plus en plus de familles juives. Selon toute vraisemblance, ce phénomène semble être généralisé à travers plusieurs communautés juives à travers le monde. Devant l’ampleur de l’individualisme grandissant et de la modernité, on peut comprendre le recours à des valeurs ²plus sûres²au sein de sa propre communauté comme une stratégie de garder un certain équilibre personnel, familial et social. Ceci étant, ces mêmes changements produisent également des effets pervers. La réflexion qui suit tente de répondre à cette question complexe sur une base critique. Lire la suite

« Dylan le passeur »


dylanPar Amnon Suissa*

Succédant à la Bélarusse Svetlana Alexievitch en 2015, l’attribution du Nobel de littérature en 2016 au chanteur Bob Dylan a provoqué la stupéfaction auprès de certains auteurs. D’une part les écrivains dits puristes, et d’autre part, les inconditionnels de Dylan. Afin d’élucider quelque peu ce débat, je suggère une perspective à deux volets. Dans un premier temps, un bref survol des pour et des contre, d’un point de vue des écrivains, et dans un deuxième temps, ma vision personnelle, plus privée, voire affective envers mon héros de poète. Lire la suite

« Jeux d’argent et judaïsme » : une esquisse culturelle


machine-a-sous-bandit-manchotPar Amnon J Suissa, Ph.D, École de Travail Social, Université de Québec, Montréal

Bien que la Torah ne mentionne pas explicitement les jeux de hasard et d’argent dans ses écrits, la Mishna (textes brefs de révision sur des aspects spécifiques de l’éthique juive) souligne clairement que si une personne s’adonne aux jeux d’argent[1] sur une base abusive, voire professionnelle, elle ne peut être considérée crédible devant les cours de justice. Lire la suite