Le Clos des Metz : le dernier bonheur de Léon Blum


Maison-de-Leon-Blum-Jouy-en-josas-800x600Par Mylène Sultan
H@keshet a demandé l’accord à Mylène Sultan, journaliste à l’Express, pour publier son article qui rentre tout à fait dans le cadre de notre magazine. Elle nous encourage vivement à assister aux visites privés organisées. Nous la remercions. Véronique Lévy.
C’est une fermette du XVIIIe siècle entourée d’un parc planté de pommiers, un havre de paix où Léon Blum finit sa vie, un jour tranquille de mars 1950, entouré de l’indéfectible affection de Jeanne, son dernier amour, son plus fidèle soutien. Une petite porte que l’on pousse, des pièces rustiques au plafond bas, un carrelage usé, de vieux tapis et, dans le grand bureau, l’ombre du vieux leader socialiste, penchée sur sa table de travail, la canne accrochée au fauteuil tapissé de vert émeraude.

Lire la suite