Israël et les réfugiés syriens


Bad-mood-1Par Philippe Goldmann

J’ai entendu ce matin qu’il y avait un débat en Israël sur l’accueil  de réfugiés de Syrie. Si Israël  refusait  les réfugiés j’aurais les mêmes sentiments que ceux exprimés par l’écrivain Guy Sorman dans Le Monde, j’aurais honte. Les Etats ont toujours de bonnes raisons mais quand une personne se noie, on ne se pose pas de questions on la sauve d’abord et on réfléchit ensuite. Je pense en cette occasion à mon père déporté à Buchenwald et à plusieurs membres  de ma famille qui ont disparu à Auschwitz. Et je ne serais pas là aujourd’hui pour écrire sur ce blog si en 1944 une famille française n’avait pas réfléchi  mais avait donné immédiatement à ma mère des papiers d’identité qui nous ont permis de nous sauver. PG♦

 

Hymne à Israël


Lettre Philippe Goldman_Page_1par Philippe Goldmann

Mon père, déporté à Buchenwald, mort pour la France, est né à Roch-Pina (Israël) village fondé par ses grands parents venus de Roumanie en 1881. Il a été envoyé en France par l’alliance israélite pour y faire ses études. Il y est resté et a fondé une famille. Juriste de profession il a mené en parallèle une carrière d’homme de lettres, dont l’œuvre a été couronnée par l’Académie française.

Mais ce faisant il n’a jamais oublié le pays de son enfance comme le montre la lettre qu’il a écrite à mon frère et moi lors de notre premier voyage en Israël. Cette lettre est un hymne à Israël et au peuple juif. Je pense, comme la traductrice Francine Kaufmann, qu’elle devrait intéresser les lecteurs de h@keshet. PG♦

Lettre à Marcel et Philippe Goldmann

« Mon ami ? mon frère ? », rencontre interreligieuse


Page de Talmud

Page de Talmud

Buc (Yvelines), Mars 2015
Intervention de Philippe Goldmann*

Je suis très heureux d’être parmi vous ce soir. On parle beaucoup du vivre ensemble, c’est à dire du vivre avec. La présence d’un frère franciscain me rappelle que pendant de nombreuses années j’ai été invité par la communauté franciscaine de Pau à la découverte commune de bien vieux livres qui, malgré et peut-être grâce à leur âge, étaient porteurs d’une sagesse encore vivante : le talmud. Je suis aussi heureux d’être assis à la même table que mon partenaire M. Kerroubi comme nous l’avons été ici-même depuis déjà longtemps. Lire la suite

Pourquoi jeûner ?


Cette conférence a été donnée à Buc (Yvelines), le 19 Mars 2014, dans le cadre de la manifestation annuelle interreligieuse « Les fils d’Abraham en dialogue » (NDLR)

ciel-nuage[1]Par Philippe Goldmann

Très heureux d’être parmi vous ce soir et de me retrouver une fois encore près de mon ami Kherroubi.

Ce type de réunion est très important, il permet de mieux se connaître et de s’apprécier malgré nos différences et comment vivre ensemble si ce n’est en se connaissant mutuellement le mieux possible ? Lire la suite