Quatre empereurs…


rose halberJeudi 1er octobre, à 14h15Soucca
sous la Soukka de la Synagogue de Versailles

Rose Halber, de la Wizo, vous parlera de

« Quatre empereurs
qui furent favorables aux Juifs ! »

La vie juive à Venise jusqu’à Bonaparte


Venise 1640Par Rose Halber

Un premier recensement en 1152 indique que mille trois cents juifs vénitiens sont commerçants. Venise est constituée d’ilots, et les juifs sont dans la Giudecca (la juiverie) de l’ile de Spinalunga. Lire la suite

La vie ordinaire de Golda Meir


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Golda MeirPar Rose Halber

Elle est née à Kiev en 1898, ville menacée de pogroms. La famille retourne à Pinsk lorsque son père en 1903 part aux USA. En 1906 la famille rejoint le père à Milwaukee (Wisconsin). C’est l’aboutissement d’un parcours clandestin depuis l’Ukraine, la Galicie (Pologne), Vienne (Autriche), et enfin Anvers (Belgique). De là, elle fera une traversée en bateau pendant quatorze jours. Lire la suite

La famille PEREIRE (XVIIIème et XIXème siècles)


Émile et Isaac Pereire

Émile et Isaac Pereire

n°46 Déc 2013

n°46
Déc 2013

Par Rose Halber

Les premiers Pereire venaient du Portugal, mais Francisco Antonio Rodriguez Pereira est né en 1715 en Espagne à Berlanga. Son père meurt en 1735 et il devient chef d’une famille de neuf enfants déclarés « nouveaux chrétiens». Il part à Bordeaux fuyant l’Inquisition.

Francisco Antoine Rodriguez arrivé à Bordeaux, reprend son prénom juif : Jacob et se fait circoncire à vingt-six ans, sous le nom de Jacob Rodriguez Pereira en 1741. Ce même Pereira dont on ignore où il a acquis son savoir hébraïque et scientifique, se fait l’éducateur des enfants sourds-muets. Il réussit à faire parler Aaron Beaumarin de la Rochelle, puis Azy d’Etavigny qu’il présente en 1746 à l’Académie Royale des Belles Lettres de Caen.

Jacob Pereire éduquant un sourd-muet

Jacob Pereire éduquant un sourd-muet

Le 31 juillet 1754 Pereire accueille à Paris le Hida (Haïm Yossef David Azoulay), autorité rabbinique de Palestine qui vient en mission en France pour sa communauté de Hébron. Grâce à Pereire, le Hida a pu examiner les manuscrits hébraïques de la Bibliothèque du Roi à Versailles. Et le Hida raconte dans ses mémoires, le prodige dont il a été témoin : un jeune sourd-muet qui s’exprime par écrit et oralement en français et en hébreu ….

Lire la suite

Hommage à Colette Dray


74-Hakeshet-Aout 2013-ColetteDrayPar Rose Halber

Colette nous a quittés. Nous sommes nombreux à ne pas croire à cette triste nouvelle, révélée samedi soir, il y a déjà un mois. La famille Dray a toujours été au centre de ce noyau qu’est la Communauté.

Colette nous a toujours étonnés par sa générosité à recevoir qui avait besoin d’être accueilli. Nous-mêmes, tout juste arrivés à Buc, nous fûmes invités chez elle lors de la Brith de Michaël ! Cela nous enchante encore aujourd’hui et nous est allé droit au cœur.Ha-Keshet 2013-09_Page_01

Quant à nos enfants, liés depuis toujours à Myriam, ils ont profité de la dernière grande réception de Chabbat que Colette organisa à la montagne cet hiver. Ils en sont revenus impressionnés et admiratifs

La gentillesse naturelle de Colette, son dévouement pour sa famille et ses petits enfants, pour qui elle donnait de son énergie sans compter, nous ne l’oublierons jamais.

Toute la Communauté de Versailles a été bouleversée par ce décès brutal et tous étaient présents lors des cérémonies religieuses pour entourer la famille des endeuillés, dont nous partageons la peine.