Les Amitiés judéo-chrétiennes, la fille ainée de l’Église, et l’UNESCO


Par Samuel Sandler

Discours de Samuel Sandler,
à l’Assemblée Générale Nationale des Amitiés Judéo Chrétiennes
Versailles, le 5 Mai 2016 Lire la suite

250 ans d’Histoire


Academie de VersaillesPar Samuel Sandler

Dans la prestigieuse Académie des Sciences Morales, des Lettres et des Arts, je vous présenterai la longue histoire de la Communauté Juive de Versailles qui  a connu de nombreuses personnalités ….

Conférence : Mardi 3 Mai à 18h30, 5 A rue Richaud Versailles.

« Adar, mois de tragédie »


Par Samuel Sandler

Discours prononcé à Versailles lors du Shabbat jeunes du 5 Mars, qui correspondait au 25 Adar, Jahrzeit de Jonathan, Arie et Gabriel…

Sandler inauguration« Chers amis. Dans la tradition ashkénaze, on célèbre le Jahrzeit qui tombe en adar en adar 1 et adar 2. Nous sommes aujourd’hui le 25 adar 1. C’était le 19 Février 2012, j’étais à Orly. J’attendais l’arrivée du vol AF 6141 en provenance de Toulouse. A bord, mon épouse Myriam et mon petit fils Arié. Imaginez ma joie à la vue d’Arié, tenant la main de sa grand-mère dans l’escalier roulant qui les conduisait dans le hall d’arrivée où je les attendais. Lire la suite

Après Bruxelles : « Nous avons un destin commun, rien ne nous consolera »


Famille Riva

Famille Riva

par Samuel Sandler

L’attentat du musée juif de Bruxelles a réveillé de douloureux souvenirs chez Samuel Sandler. Dans une lettre personnelle à Ayelet et Shira Riva dont les parents ont été assassinés au Musée, il écrit : « Plaise à D.ieu que je puisse dire que la mort de vos parents soit la dernière ». Lire la suite

Journée de la Déportation : Discours de M. Samuel Sandler


2014-04-27 10.05.53 SITEDiscours de M. Samuel Sandler lors de la journée de la Déportation, le 27 Avril 2014

M. Le Préfet des Yvelines,
Madame la Ministre,
M. Le consul du Maroc,
M. L’adjoint au maire de Versailles,
M. Le maire du Chesnay,
Mesdames et messieurs les parlementaires,
Mesdames et messieurs les hauts magistrats,
Mesdames et messieurs les représentants des autorités civiles, militaires et religieuses,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Les évènements dont nous allons rappeler le souvenir, ne sont pas éloignés dans le temps ni dans l’espace. Les années 40 ce sont celles de nos frères et sœurs aînés, celles de nos parents. Quant à l’horreur de la Shoah, ce ne fut pas uniquement dans la lointaine Pologne. Avant de périr là-bas, dans les camps de la mort, les 80 000 juifs de France qui ont été déportés, comme ceux qui ont eu la chance d’échapper à ce sort, souvent grâce à l’aide des résistants et des « justes » français, ont subi les persécutions et les mesures anti-juives du gouvernement de Vichy, les interdictions professionnelles, les arrestations, les rafles et cela s’est passé aussi dans notre région … à Versailles, dans des lieux qui nous sont aujourd’hui encore et toujours familiers. Lire la suite

Journée Nationale de la Déportation


Déportation 2013La Communauté israélite de Versailles et sa région commémorera

le Souvenir de la Déportation

le Dimanche 27 Avril 2014 à 9 heures précises

à la Synagogue de Versailles

10 rue Albert Joly

en présence des autorité religieuses, civiles et militaires

Nous vous remercions par avance de bien vouloir nous honorer de votre présence

La Bat Mitzva par Samuel Sandler


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

???????????????????????????????Par Samuel Sandler

De mon enfance et adolescence passées à l’école rabbinique de la rue Vauquelin, ou de ma scolarité du secondaire à l’école Yabné, je n’ai aucun souvenir d’une célébration de Bat Mitsva. Si ce n’est d’avoir assisté au cours des années cinquante à la cérémonie d’initiation religieuse des jeunes filles à la synagogue de la Victoire. Lire la suite

Le Mot du Président


n°46 Nov 2013

n°46
Nov 2013

par Samuel Sandler

C’était il y a une quinzaine d’années.

Monsieur Jacques ABTAN, Président de l’A.C.I.V, fonda la revue Hakeshet.

Il voulut que ce fût un journal communautaire d’informations générales, et d’une composition de haute tenue.

Ce message, les différentes équipes rédactionnelles qui se sont succédé, se l’ont toujours fait leur.

Je souhaite leur exprimer, en mon nom personnel  et au nom de l’A.C.I.V, notre très profonde gratitude.

Régulièrement, nos membres me questionnent : « A quand le nouvel Hakeshet ? ».

Pour répondre à leur attente, une nouvelle équipe s’est constituée autour de Dov Fitoussi, de Florence Ohayon et de Véronique Lévy.

Nous ne doutons pas qu’ils s’inscriront dans la ligne de leurs prédécesseurs, et nous leur souhaitons nos vœux les plus sincères de réussite.

Pour l’A.C.I.V reconnaissante

Comment avons-nous choisi notre nouveau rabbin ?


Ha-Keshet 2013-09_Page_01par Samuel Sandler

Comment avons-nous choisi notre nouveau rabbin ?

A l’occasion des fêtes de Tichri , la communauté de Versailles accueillera son nouveau rabbin M. Arié Toledano .

Quelle a été la procédure de recrutement ?

C’est le sujet des quelques lignes qui vont suivre.

02-Hakeshet-Aout 2013-Arrivée ToledanoLa communauté de Versailles est rattachée au Consistoire Central depuis 1905.

C’est donc dans le respect des règles émises par cette institution que l’engagement s’est opéré.

Dans un premier temps,  un courrier a été adressé au GR de France, précisant  la vacance attendue du poste de rabbin de Versailles.

Le GR de France a alors procédé à l’ouverture d’un concours adressé à l’ensemble du corps rabbinique. L’exigence pour les candidats d’être diplômé de l’Ecole rabbinique était requise .

Sept CV répondants aux critères de sélection, ont été transmis à l’ACIV.

Deux commissions ont analysé les candidatures.

La première commission était une  émanation des membres élus de conseil d’administration de l’ACIV .

La seconde était une commission consistoriale réunissant des Grands Rabbins, Rabbins et présidents de communautés. Travaillant sur une adéquation entre les candidats et la description du profil du poste à pourvoir, son avis est purement consultatif.

Le résultat de l’analyse de ces deux commissions coïncidait en tout point .

Celui-ci a été proposé au membres du conseil d’administration de l’ACIV .

Après approbation, quatre candidats ont fait l’objet d’une invitation à se présenter à la communauté à l’occasion d’un Shabbat.

A l’écoute de la communauté, le bureau de l’ACIV, après un vote , a finalisé sa sélection .

Consécutivement, contact a été pris avec M. Le rabbin Arie Tolédano et son contrat finalisé.

Lettre ouverte à M. Edmond Beldheb, Rabbin à Versailles


Ha-Keshet 2013-09_Page_01par Samuel Sandler

Cher Edmond,

A la fin du mois d’Elloul ton ministère à Versailles arrivera à son terme . Ton temps sera alors consacré à la préparation de ton Alya.

Avec  ton départ, c’est une page de l’histoire de la communauté de Versailles qui se tourne.

Rabbin à Versailles  depuis une trentaine d’années, nous nous connaissons en fait depuis 45 ans.

C’était rue Vauquelin , au Séminaire Israëlite de France. Tu étais alors élève de cette institution , moi étudiant à la faculté des Sciences de Paris .

Le hasard a voulu que nous passions le mois d’aout 1969 ensemble à Riccione , aux relais Juifs . Tu étais chargé de l’encadrement religieux.

Après avoir exercé ton rabbinat à Caen pendant une dizaine d’années, tu as postulé à Versailles, où nous nous sommes retrouvés en 1986 .

De la conduite de tes offices et de l’écoute de tes sermons , deux personnalités émergent , Shlomo Carlebach pour la musique , Rav Dessler pour la pensée . Fort de leur exemple et de leur précepte attaché au consensus , tu as su ces années durant, maintenir la cohésion de  la communauté .

Face aux différents problèmes qui t’étaient soumis, tu as toujours su choisir  la voie de la pondération dans le respect de la halacha .

Tes interventions quotidiennes à la fin de l’office du matin en est une parfaite illustration. En se référant aux grands décisionnaires contemporains, avec ton esprit d’ouverture et de bon sens ,tu recentres la pratique religieuse courante face aux débordements de zélateurs pas toujours très érudits.

Tu as toujours était prudent face au Minhag (coutume ) et tu ne manquais pas de rappeler  que Minhag et Guehinome ( enfer) étaient constitués des mêmes lettres.

Permets moi de rappeler que lorsqu’il t’arrivait de ne plus te souvenir de la référence de telle ou telle pratique religieuse tu disais d’une voix émotive empli de piété filiale : « mon  père m’a enseigné…. »

A l’exemple de tes maitres le GR Henri Schilli , le GR Ernest Guggenheim, le GR Emmanuel Chouchena, le Rav Chaykin, le Rav Joseph Siboni, tu as toujours été sûr de ton judaïsme  et nul besoin d’en rajouter .

Cher Edmond , toute la communauté se joint à moi pour te souhaiter une Alya pleinement réussie entouré des tiens dans cette terre d’Israël que tu aimes tant ..

Behatlaha