Une expérience libérale


Syna EschPar Laurence Fitoussi-Brust

Esch-sur-Alzette, Grand-Duché de Luxembourg.

Vous n’êtes pas obligés de connaître la deuxième ville du Luxembourg, mais tout de même, c’est ici que je suis née, que je suis allée à l’école, et au lycée. Esch sur Alzette, c’est…comment vous dire ? Une trentaine de milliers d’habitants, soit environ le tiers de Versailles, mais sans château ni grandes avenues. Lire la suite

La vie ordinaire de Golda Meir


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Golda MeirPar Rose Halber

Elle est née à Kiev en 1898, ville menacée de pogroms. La famille retourne à Pinsk lorsque son père en 1903 part aux USA. En 1906 la famille rejoint le père à Milwaukee (Wisconsin). C’est l’aboutissement d’un parcours clandestin depuis l’Ukraine, la Galicie (Pologne), Vienne (Autriche), et enfin Anvers (Belgique). De là, elle fera une traversée en bateau pendant quatorze jours. Lire la suite

ESTHER ou L’ORPHELINE DEVENUE REINE


La Bat Mitza par le Rabbin Arié Toledano


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Par le Rabbin Arié Toledano

Symbole femmeC’est à douze ans révolus que la jeune fille accède à sa majorité religieuse, alors que le jeune garçon ne l’atteindra qu’à l’âge de treize ans. Les motifs de cette précocité ont été discutés dans les écrits de nos grands Décisionnaires. Le Tossfot haroch (Talmud Nidda 45b) dit que cette différence entre l’homme et la femme se justifie par une maturité intellectuelle plus précoce chez la femme, comme l’affirme le Talmud : « cela vient nous apprendre que D-ieu a donné à la femme une force d’intuition plus importante que celle de l’homme ». Lire la suite

Lorsque les femmes étudient…


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Par Rosine Cohen*

Au pied du Mont-Sinaï, Moïse s’adressa à l’ensemble du peuple d’Israël. Maître par excellence, il savait donner un cours magistral où chacun et chacune, selon sa sensibilité, puisaient aux sources de l’enseignement de la Torah. Lire la suite

Le judaïsme au féminin


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Symbole femmePar le rabbin Yeshaya Dalsace*

La question féminine est devenue au cours des années un enjeu crucial pour le judaïsme contemporain malgré la volonté de certains cadres communautaires d’éluder le problème. En effet, de plus en plus de femmes se sentent en porte-à-faux vis-à-vis d’une tradition patriarcale discriminante à leur égard et qui ne tient pas compte des changements de société. Les femmes juives se retrouvent ainsi contraintes à vivre une sorte de double vie : à la ville et dans leur vie professionnelle, elles sont tout ; mais à la synagogue, elles ne sont plus grand chose… Lire la suite