« ÉPILOGUE » de Amir Manor


EpiloguePar Roger Chemouni

Sorti en 2014.

Le film décrit avec émotion la vie pénible de deux octogénaires qui décident, pour clore leur existence, une ultime bataille désespérée mais salvatrice à leurs yeux. Lire la suite

« La Dune » de Yossi Aviram


La Dunepar Roger Chemouni

Film Israël France 2013 sortie le 13 Août 2014

Deux vieux homos Paolo (Guy Marchand ) et Reuven Verdi (Niels Arestrup) vont voir leur quotidien bouleversé dès que Reuven, briscard chargé de retrouver des disparus, enquête sur une affaire déroutante. Celle-ci se résume à la découverte d’un homme retrouvé inconscient sur une plage déserte des Landes, région que le policier a bien connue quatre décennies plus tôt ; ce qui le pousse, en plus de l’étrangeté du fait, à s’en charger. Lire la suite

Le billet d’Eva : « LUCY, le dernier Luc Besson »


Tyrannosaurus rex or 'T rex'Par Eva Naccache

Besson a peu fait la promotion de son film ; on peut le comprendre !

Une amie me dit que qu’il est« un peu violent » au début, mais qu’ensuite, il fait réfléchir… Pensait-elle à un miroir ? !

Dans ce pseudo dessin animé pour adultes, l’ambiance est lourde, sans nuance, pleine d’idées reçues, conformiste, sans originalité. Lire la suite

« Mary et Max », d’Adam ELLIOT


MARY et MAXFilm d’animation, Australie 2009

Par Roger Chemouni

Ce film d’animation est d’une pure merveille car au travers ses codes il sensibilise un public face à des thèmes sociaux : différence, solitude, alcoolisme, maladie, amitié. Transmission reportée et déplacée puisque ce long métrage est retiré des bacs de la vidéothèque pour enfants dans quelques bibliothèques. Il est vrai que l’histoire est à mille lieues d’une production enfantine à la Walt Disney, fi de la belle histoire de princesse et de princesse et fi du happy end à en lire le synopsis. Lire la suite

« La danse de Gengis Cohn », de Romain Gary


Danse de Gengis Cohn de Romain Gary(Gallimard 1967)

Par Roger Chemouni

Ce superbe livre est le deuxième tome de la trilogie commencée en 1965 avec Pour Sganarelle et clos en 1968 avec La Tête coupable. Il est le seizième livre de cet auteur prolifique et déroutant qui signa sous plusieurs pseudonymes son œuvre dont le plus illustre restera Émile Ajar. D’ailleurs dans ce roman pathétique et néanmoins drolatique, souffle déjà l’atmosphère désespérée et philosophique de ce dernier prête-nom. Lire la suite

24 jours


24 joursUn film d’Alexandre Arcady
Sortie cinéma le 30 Avril 2014

Un livre de Ruth Halimi
(suivi de « la mort d’un pote »)
d’Émilie Frèche (Pocket point 2009, réédité en 2014)

Par Roger Chemouni

En Janvier 2006, un adolescent, Ilan Halimi, est enlevé, séquestré violenté avant d’être remis en liberté semi moribond au point d’y laisser sa vie. Nous apprîmes que ce kidnapping visait un juif symbole de richesse pour beaucoup d’individus primaires désoeuvrés et antisémites. Lire la suite

Le dernier des Injustes


Le Dernier des Injustesde Claude Lanzmann France 2013

par Roger Chemouni

Claude Lanzmann, historien de la Shoah, se penche sur le cas du rabbin Benjamin Murmelstein qui fut le dernier président du JUDENRAT (Conseil Juif) de Theresienstadt (Terezin), sis aujourd’hui en République tchèque à soixante km au Nord Ouest de Prague. Lire la suite

La vérité sur l’affaire Halimi


HalimiPar Roger Chemouni

Nous ne pouvons nier l’importance d’une telle entreprise littéraire et cinématographique qui permet de dénoncer la barbarie à visage humain qui ronge notre société, s’attaque à ses minorités. Lire la suite

CARMEL et LULLABY TO MY FATHER


DVD :   2 films d’Amos Gitaï DVD Epicentre 2013

Par Roger Chemouni

Amos Gitai

n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

Après moult réflexions vis-à-vis d’Israël, le cinéaste se penche sur le passé de ses géniteurs, leur consacrant deux films CARMEL pour évoquer sa mère, et LULLABY son père. Au-delà de l’hommage et de la déclaration d’amour, Amos Gitai dresse un constat quant à la difficulté de reconstituer un passé, de remettre en ordre les pièces d’un puzzle : celui du passé juif entrevu chez cette mère née en Palestine et ce père né en Pologne, renvoyé avec pertes et fracas de Berlin où il s’arrêta pour migrer à Haifa et y être architecte. Ce sont deux pans de la vie historique israélienne qui nous sont dévoilés. Ce fut aussi deux mondes nouveaux qui s’adaptèrent à la culture ambiante certes et adaptèrent la leur notamment pour le père qui y apporta les principes européens modernes. En tout artiste multiforme, Gitai évoque, via plusieurs matériaux artistiques (théâtre, musique, cinéma littérature, photogrammes) le lien qui l’unit aux générations précédentes.

IDA de Pawel Pawlikowski


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

ida (Film, 2013 Pologne)

Par Roger Chemouni

Pologne 1962 : une jeune orpheline tente de joindre son unique parente avant de prononcer ses vœux. Celle-ci, Wanda est une ex-juge stalinienne, qui lui révèle qu’elle est juive et que ses parents ont été tués durant la Seconde Guerre Mondiale. Lire la suite