Année Romain Gary et autres lectures


Romain GaryPar Roger Chemouni

Cinq ans après sa disparition, plusieurs ouvrages[1] évoquent le parcours et la destinée de Romain Gary, auteur hors normes qui restera une énigme littéraire et humaine par sa pluralité. Lire la suite

« La danse de Gengis Cohn », de Romain Gary


Danse de Gengis Cohn de Romain Gary(Gallimard 1967)

Par Roger Chemouni

Ce superbe livre est le deuxième tome de la trilogie commencée en 1965 avec Pour Sganarelle et clos en 1968 avec La Tête coupable. Il est le seizième livre de cet auteur prolifique et déroutant qui signa sous plusieurs pseudonymes son œuvre dont le plus illustre restera Émile Ajar. D’ailleurs dans ce roman pathétique et néanmoins drolatique, souffle déjà l’atmosphère désespérée et philosophique de ce dernier prête-nom. Lire la suite

« DÎNER AVEC LENNY », le dernier long entretien de Léonard Bernstein


Leonard Bernsteinde Jonathan Cott (Christian Bourgeois éditeur 2014)

par Roger Chemouni

La dernière interview avec l’auteur de « West Side Story », la plus célèbre comédie musicale américaine fut menée tambour battant d’une seule traite, voire d’une seule nuit. Léonard Bernstein, avare de dialogues avec la presse, se livre comme jamais avec l’intervenant, lui refusant d’office les questions trop conformistes. Ne dira t-il pas de façon désarmante : « je n’ai point d’orchestre préféré, de compositeur préféré, de cuisine préférée, de forme de sexe préférée » ? Lire la suite

Œuvres volées, destins brisés


Oeuvres volées destins brisésde Melissa Müller, Monika Tatzkow et Marc Masurovsky
Beaux-Arts Editions 2014

Par Roger Chemouni

Trois auteurs se penchent de nouveau sur un sujet embarrassant, délicat et pénible : le vol de biens juifs durant les années 30 et 40 par les nazis. Lire la suite

24 jours


24 joursUn film d’Alexandre Arcady
Sortie cinéma le 30 Avril 2014

Un livre de Ruth Halimi
(suivi de « la mort d’un pote »)
d’Émilie Frèche (Pocket point 2009, réédité en 2014)

Par Roger Chemouni

En Janvier 2006, un adolescent, Ilan Halimi, est enlevé, séquestré violenté avant d’être remis en liberté semi moribond au point d’y laisser sa vie. Nous apprîmes que ce kidnapping visait un juif symbole de richesse pour beaucoup d’individus primaires désoeuvrés et antisémites. Lire la suite

Hanns et Rudolf


Hanns et Rudolphde Thomas Harding (Flammarion, avril 2014)

par Roger Chemouni

n°48 Juin 2014

n°48
Juin 2014

L’Histoire n’en finit plus de nous livrer ses secrets et de décrire son passé méconnu. Celui-ci évoque le destin de deux allemands pendant les années 30-50 aux destins contraires : Rudolf Höss deviendra le commandant d’Auschwitz et Hanns Alexander né à Berlin qui s’exilera à Londres et pourchassera le nazi. Lire la suite

Livres à suivre


n°47 Mars 2014

n°47
Mars 2014

livrespar Roger Chemouni

LA MONARCHIE DE DIEU de Martin Buber -Éditions Verdier 2013 : traduction des travaux d’histoire religieuse de l’auteur qui s’appuie sur le Livre des Juges pour repenser l’idée de théocratie. Lire la suite

« Les intellectuels juifs »


Par Sandrine Szwarc

Image_083

n°46 Nov 2013

n°46
Déc 2013

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, après la tentative d’extermination du judaïsme, de nombreux penseurs juifs développèrent dans l’Hexagone une expérience intellectuelle inédite. Elle fut connue sous le nom d’École de pensée juive de Paris. Avec l’École d’Orsay, le Colloque des intellectuels juifs de langue française illustra cette expérience marquante de la vie culturelle juive en France après la Shoah. Les clefs de la réflexion de ces rencontres de haut niveau intellectuel, proposées sur des thèmes le plus souvent liés à l’actualité reposaient sur les textes de la Tradition juive et leurs questionnements. Le Colloque des intellectuels juifs de langue française initia un mouvement de réconciliation identitaire car, en se rapprochant des valeurs religieuses, morales, culturelles, politiques du judaïsme, et en les insérant dans une pensée universelle, le monde chrétien fut, revers de l’histoire, pris à témoin de cette évolution. Dans ce courant de civilisation judéo-chrétienne, la présence de penseurs chrétiens à ces colloques permit au judaïsme, qui avait toujours été en marge, de s’intégrer à la tradition humanitaire occidentale. L’aliya de penseurs juifs siégeant au Comité préparatoire après la guerre des Six-Jours ainsi que la crise du modèle intellectuel tel qu’il s’était mis en place après la Seconde Guerre mondiale entamèrent le déclin du Colloque des intellectuels juifs à la fin des années soixante-dix. Il avait néanmoins permis la naissance d’un nouveau type d’intellectuel : le penseur religieux.

« Les Intellectuels juifs », de Sandrine Sandrine Szwarc, Éditions Le Bord de l’eau, Janvier 2013

« Je grandirai plus tard »


par Roger Chemouni

« JE GRANDIRAI PLUS TARD »

d’Élie SEMOUN

Autobiographie Éditions Flammarion Septembre 2013

Image_081

n°46 Nov 2013

n°46
Déc 2013

Élie Sémoun se dévoile ; il raconte outre son parcours artistique ( avec Arthur, Gad Emaleh, Dieudonné et surtout Muriel Robin, qu’il vénère), sa vie intime : mariage raté, mort prématurément de sa mère et de son frère étrangement au même âge : 37 ans. L’humour fut pour lui fut le masque idéal pour cacher ses douleurs et ses peurs. Lire la suite

« Le cas Eduard Einstein »


n°46 Nov 2013

n°46
Déc 2013

par Roger Chemouni

« LE CAS EDUARD EINSTEIN »

de Laurent SEKSIK

Éditions FLAMMARION Septembre 2013

eduard einsteinVoici une nouvelle biographie non sur ce savant, mais sur d’un de ses enfants Eduard enfermé à 20 ans pour schizophrénie dans un asile jusqu’à la fin de ses jours et qui sera visité par sa mère Milena principalement. Lire la suite