Arte France plus royaliste que le Reich ?


Logo ARTE vertical.pngPar Liliane Messika*

Arte est une télévision franco-allemande, qui a tendance, quand l’info n’est pas sur mesures, à devenir germano-française, beaucoup germano et si peu française qu’il faut aller chercher les sous-titres en français sur le site d’un quotidien allemand…

Un récent exemple est celui d’un documentaire sur le nouvel antisémitisme, un reportage commandé en 2015 et réalisé par deux journalistes allemands. Aie ! Les journalistes découvrent ce que les Juifs de France et tous leurs voisins savent déjà : le nouvel antisémitisme ne se porte plus à l’extrême droite, mais à l’extrême gauche, du côté des nouveaux damnés de la terre, les musulmans et de leurs idiots utiles, les palestinolâtres.

Lire la suite

« M6 : Enquête Exclusive falsifie l’Histoire et attise la haine »


jerusalem-juivPar En Vérité

Le 18 Décembre 2016 la chaine M6 a diffusé un reportage intitulé « Jérusalem : quand la ville sainte se déchire » dans le cadre de l’émission Enquête exclusive » animée par Bernard de la Villardère. Par le ton adopté, par les approximations trop nombreuses mais aussi par des erreurs grossières, le journaliste a livré ici soit la copie d’un débutant, soit celle d’un propagandiste patenté. Vous trouverez ci-dessous quelques unes de ses « perles ». Lire la suite

Indécences Médiatiques


debat3Par Michel Smadja

Le week end dernier était arrêté un des massacreurs de la funeste soirée du 13 novembre 2015.

Cet évènement est étonnant sur deux points :

  • Le temps qui a été nécessaire pour le retrouver (plus de quatre mois). Avant l’attentat lui-même, les médias ont expliqué que la détection de probables terroristes était défaillante du fait de la mauvaise coordination des polices et des dysfonctionnements du système Schengen.Après les attentats cet argument ne tient plus. La mobilisation policière est totale et pourtant il a fallu plus de quatre mois pour arriver à ce résultat. Sauf erreur de ma part, ni TF1 ni France 2 n’ont souligné ce fait.

    Pour reprendre la fameuse expression de Mao-Tsé-Toung, ces assassins sont « comme des poissons dans l’eau». Une conseillère bruxelloise expliquait d’ailleurs, l’air gêné, « que l’image du tueur (en fait, elle n’utilisait pas ce mot mais son nom propre[1]) était plutôt bonne dans son quartier et expliquait la durée trop longue de son insaisissabilité ».

  • la présentation de cet évènement était particulièrement obscène. Le visage de l’assassin en gros plan est resté affiché sur l’écran pendant de longs moments. On est loin de « l’effacement du nom d’Amaleck». Je me souviens de l’indignation du Président SANDLER face au ministre HAMON, fustigeant l’attitude intolérable des médias qui évoquent plus facilement l’assassin de Toulouse que ses victimes.

Lire la suite