« Yom Hashoah pourquoi ? »


Enfant ghettoPar Claude Halber

En cette année 2016, Yom Hashoah sera célébré depuis mercredi 4 mai au soir, jusqu’à jeudi 5 au soir. Il s’agit de la commémoration des 6 millions de juifs morts pendant la 2ème guerre mondiale.

Mais la date choisie, le 27 Nissan, fait référence à la révolte en avril 1943, « pour l’honneur », des juifs enfermés dans le ghetto de Varsovie. Ce ghetto créé en 1940, compta 380.000 juifs, et même 439 000 pendant un moment. Ils représentaient 40% de la population de Varsovie, entassée sur 8% de la surface de la ville …. Lire la suite

« Les femmes juives en France », thèse


Par Delphine BarréThèse histoire recherche témoins2

Actuellement étudiante à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense et habitant sur Versailles, je prépare une thèse de doctorat portant sur l’histoire des femmes juives en France des années 1930 à la fin des années 1940, et suis à la recherche de témoins. Lire la suite

Une shoah, deux destins


 par Eitan Simanor*

shoah-deux destins originalLe parcours des familles Simons et Simmenauer pendant la Shoah

J’ai rassemblé ces parcours sous la forme d’une présentation internet qui évoque les destins respectifs des deux familles. Ce genre de medium a l’avantage de permettre d’efficacement et succinctement raconter une histoire, tout en présentant les documents et visuels pertinents qui s‎’y rapportent.

Nous avons toujours su, mes frères et sœurs et moi, que les familles respectives de nos parents avaient eu un parcours dramatique pendant la période qui a précédé la Shoah et pendant la Shoah elle-même. Mon grand-père maternel a dû fuir la Roumanie pour échapper à l’antisémitisme institutionnel. La famille de mon père a dû fuir l’Allemagne nazie en 1938. Ils ont tous trouvé refuge en France mais avec l’avènement du régime de Vichy ils se sont trouvés à nouveau pris au piège. La famille de mon père, réfugiée en zone libre, avait tous les « critères nécessaires » pour être raflée lors de la tristement célèbre opération policière d’août 1942 organisée et orchestrée par la police française et qui visait les familles juives étrangères. De très nombreuses familles juives réfugiées en zone libre ont été victimes de ces rafles. L’immense majorité ont disparu à Auschwitz. Or la famille de mon père a pu échapper à la rafle et se cacher jusqu’à la libération. Lire la suite

Une petite fille privilégiée


Pièce Francine ChristophePièce de Francine Christophe  Au Lucernaire du 5 mars au 26 avril 2014 à 18h 30 du mardi au samedi

Par Roger Chemouni

Une femme se raconte étape par étape : elle a six ans quand son père part au front en 1939. L’année suivante il est fait prisonnier. Il était officier cela prend un sens quand elle Francine sera arrêtée avec sa mère en juillet 42 (mois de rafle du Vel d’Hiv), retenue dans des camps : Poitiers, Drancy puis Pithiviers, Beaune la Rolande. Lire la suite

Chronique de Richard Teboul : MERCI MONSIEUR RESNAIS !


Alain Resnais

Par Richard Teboul

Le réalisateur de cinéma Alain Resnais est mort samedi dernier (28 Février 2014) à l’âge de quatre vingt onze ans.

C’est à l’auteur d’un seul film documentaire que je veux rendre hommage ici. 1956, presque soixante ans déjà, à peine plus de dix ans après la fin de la guerre, la réalité de l’univers concentrationnaire nazi, la monstruosité de l’extermination de quelques neuf millions d’hommes, de femmes et d’enfants (dont six millions de juifs) ne s’était pas encore ancrée dans les esprits. Le seul mot SHOAH n’existait pas encore. Lire la suite

UNESCO : Abaisser le niveau de représentation ?


logo_fr[1]par Dov Fitoussi

Finalement, Mme Irina Bokova, Directrice de l’Unesco a eu raison d’annuler, pardon de reporter l’exposition sur «Le Peuple, le Livre, la Terre, 3500 ans de relations entre le Peuple Juif et la Terre Sainte». Lire la suite

« Persécutions et entraides dans la France occupée »


n°46 Nov 2013

n°46
Déc 2013

par Roger Chemouni

« PERSÉCUTIONS ET ENTRAIDES DANS LA FRANCE OCCUPÉE »

de Jacques Semelin

Éditions Les Arènes -SEUIL 2013

persecutionsL’auteur, dans son étude originale, cherche à comprendre  comment 75 % des juifs en France ont pu échapper à l’extermination et ce chiffre avoisine 90 % pour les juifs français. Il souligne d’office ne vouloir guère minimiser  l’horreur de la Shoah, 75 721 Juifs furent déportés depuis la France, sur les 340.000 statués en France. Lire la suite